[ ] - UN THRAPEUTE CONDAMN POUR AVOIR SUSCIT DE FAUX SOUVENIRS DANS L'ESPRIT DE SES PATIENTS




UN «THÉRAPEUTE» ACCUSÉ D’AVOIR SUSCITÉ
DE FAUX SOUVENIRS TRAUMATISANTS
DANS L'ESPRIT DE SES PATIENTS

DE LA SÉDUCTION À LA MENACE

par Simon PIEL

Gourou ou thérapeute ? Benoît Yang Ting, "humanothérapeute" autoproclamé, sera resté le grand absent de son procès devant le tribunal correctionnel de Paris. Poursuivi pour abus de faiblesse par deux anciens patients, il n'a pas pu assister à l'audience pour des raisons de santé. Seule sa femme Suzanne, elle aussi poursuivie, a occupé le banc des prévenus.

Durant trois jours, il n'aura pourtant été question que de lui et de ses méthodes thérapeutiques. A la barre, Sophie Poirot, 43 ans, et Bernard Touchebeuf, 58 ans, les deux parties civiles, ont décrit dans le détail comment cet homme, diplômé de psychologie, a étendu peu à peu son emprise sur eux au point de faire naître des souvenirs de traumatismes enfantins. Un viol par son père pour la première, des violences parentales pour le second. Des sévices qui, clament-ils aujourd'hui, n'ont jamais existé, mais dont ils se sont souvenu à tort à l'occasion de séances très particulières avec M. Yang Ting. (...)

Pour lire la suite: http://www.psyvig.com//doc/doc_149.pdf