Liste de diffusion
Ajoutez votre adresse
LA RAISON SOCIALE ET LA RAISON D'ÊTRE DE PSYCHOTHÉRA...

LA RAISON SOCIALE ET LA RAISON D'ÊTRE DE PSYCHOTHÉRAPIE VIGILANCE

Psychanalyse, fédération française? : "
« Je voudrais avoir des informations sur la Fédération française de psychanalyse. Est-ce un organisme reconnu et sérieux ? Connaissez-vous son directeur Jean-Charles Bouchoux ? Les propositions qu'il propose sont-elles valides et de qualité ? » (glaco)"

A notre connaissance, il n'existe pas de fédération française de psychanalyse. En revanche, la Fédération Européenne de Psychanalyse (FEP) existe bel et bien. Il s'agit d'une « association scientifique qui regroupe les sociétés psychanalytiques européennes affiliées à l'Association Psychanalytique Internationale. A ce titre, la Société Psychanalytique de Paris (S.P.P) est membre de la Fédération Européenne. » Pour mémoire, rappelons ici que la S.P.P est reconnue d'utilité publique.

Toujours à notre connaissance, M. Jean-Charles Bouchoux est directeur de l'Institut freudien de psychanalyse domicilié dans les Bouches-du-Rhône (Arles). Il se présente à la fois comme psychothérapeute et comme psychanalyste. La mention de « psychothérapeute » ne doit en aucun cas impressionner qui que ce soit puisqu'il n'existe aucune diplôme reconnu sur ce plan en France : « il s'agit d'une fonction et non d'un titre. » La mention « Institut » ne doit guère impressionner non plus. Sauf erreur de notre part, ledit institut n'a rien d'académique; c'est une structure privée dont les certificats qu'il pourrait délivrer ne peuvent prétendre à la qualité de diplômes universitaires. Les formations dispensées ne sont pas validées par les pouvoirs publics et ne font l'objet d'aucun contrôle d'une autorité de tutelle.

Il semble que l'institut dirigé par M. Charles Bouchoux s'inscrive dans l'esprit et la mouvance du New Age. Ce qui ne signifie pas pour autant que le travail n'y soit pas effectué avec sérieux. Cela étant, on est en droit de s'interroger sur l'étendue du sérieux en question quand, s'agissant de la formation à la « psychothérapie relationnelle » (sic), il est précisé ceci, qui se révèle bien léger : « Les cours ont lieu en moyenne une fois tous les quinze jours et pendant deux heures. (…) Afin d'être certifié à la fin de la formation " psychothérapeute relationnel " il faut avoir assisté à 80% des cours théoriques et participer à tous les ateliers de pratiques. Il n'y aura pas d'examen de fin d'année au sens scolaire du terme mais une assiduité et un engagement personnel prédominant sont néanmoins indispensables à la validation de la formation. » Prudence donc. La dimension commerciale de l'entreprise et la perspective thérapeutique sont en concurrence.

Nous ne saurions trop recommander aux usagers – demandeurs de soin ou de formation – se trouvant dans une situation similaire à celle que vous évoquez de mûrir leur décision après avoir bien lu les articles spécifiques de Psychothérapie Vigilance et s'être renseigné auprès de l'Association de défense des familles et de l'individu (A.D.F.I) la plus proche comme de la Direction départementale des affaires sanitaires et sociales (D.D.A.S.S).

cf. lexique : New Age (Nouvel Âge).

Haut de page

Actualités

Imprimer la page Envoyer le lien de cette page  un ami Nous contacter