Liste de diffusion
Ajoutez votre adresse
LA RAISON SOCIALE ET LA RAISON D'ÊTRE DE PSYCHOTHÉRA...

LA RAISON SOCIALE ET LA RAISON D'ÊTRE DE PSYCHOTHÉRAPIE VIGILANCE

Quelles méthodes? : "
« A propos des différentes méthodes de psychothérapie. Existe-t-il des méthodes supérieures à d'autres ? » "


Il est capital de savoir qu'aucune méthode ne guérit et que la méthode ne présente d'ailleurs qu'un intérêt mineur. En principe, le praticien confirmé ne va pas se présenter sous le qualificatif d'une méthode particulière. Ce qui compte dans la psychothérapie est la relation constructive et contenante qu'il va mettre en place en recourant à ce qu'on nomme la neutralité bienveillante et la gestion de ce qui se développera dans le transfert-contre-transfert entre le patient et lui-même.

Cette position de neutralité bienveillante va lui permettre de s'adresser à son patient dans un espace où il ne lui renverra aucun jugement négatif. Ce qui est primordial est l'honnêteté et le sérieux du praticien consulté. Cette probité est la première vertu de l'intéressé, qui, en aucun cas, ne doit user de sa position d'autorité et de la confiance qu'il inspire, pour dispenser un enseignement, initier à une doctrine ou transmettre une croyance. Ses convictions intimes ne regardent que lui. Il n'a pas à en faire état et encore moins à tenter de les faire partager. Un psychothérapeute compétent ne profite jamais de l'ascendant qu'il exerce sur son patient pour lui enseigner une méthode, une théorie ou un savoir. Il s'interdit d'exposer ses croyances, quel que soit le domaine (religieux, philosophique, politique, social, psychologique, psychothérapeutique…).

Le cadre de la consultation doit être conformiste : un bureau avec des fauteuils ou un divan, des heures régulières de rendez-vous, un temps de séance d'environ trente à quarante-cinq minutes, un accueil sobre, un tarif raisonnable adapté aux moyens financiers du demandeur de soin, une écoute attentive et un grand respect pour la personne comme pour sa démarche. Il ne propose jamais à son patient de le rencontrer en dehors de son cabinet de consultation, ne lui envoie aucun courrier personnel et ne le convie à aucun séminaire ou réunion de développement personnel, d'éveil psycho-spirituel ou d'évolution magique. Il parle de façon intelligible et n'enseigne aucun terme nouveau ou spécialisé renvoyant à sa théorie de référence. Il passe plus de temps à écouter qu'à parler et il ne tente pas d'influencer les décisions de son patient, ni de le solliciter activement pour qu'il établisse des changements non désirés dans sa vie. Un véritable praticien à la psychothérapie n'a pas à expliquer à son patient ce qu'il vécu ni à définir ou interpréter à sa place ce à quoi se rapportent ses souvenirs.

Haut de page

Actualités

Imprimer la page Envoyer le lien de cette page  un ami Nous contacter