Liste de diffusion
Ajoutez votre adresse
DÉFINITIONS EN LIGNE LEXIQUE...

DÉFINITIONS EN LIGNE LEXIQUE



Rebirth : (Rebirthing)

     Selon son inventeur, Léornard Orr, « le Rebirthing fusionne la respiration intérieure et la respiration extérieure, ce qui crée l'unité entre la dimension physique et la dimension spirituelle. » Le processus est censé permettre à l'individu d'identifier et d'isoler les domaines non résolus de sa conscience qui sont à l'origine de ses problèmes actuels. Il importe donc de « renaître », d'évacuer « le traumatisme de la naissance » originel, d'accéder à une nouvelle conscience énergétique afin de mettre fin à ses tourments psychologiques. Aussi convient-il d'atteindre un état d'hyperventilation après s'être relaxé et s'être adonné à des exercices de respiration profonde.

     Pratique caractéristique du New Age, le rebirth est une sorte de technique du « souffle originel », d'inspiration taoïste et yogique, qui touche à des fonctions physiologiques de base et peut provoquer un état de transe. D'après le docteur Bernad Auriol, en visant à faire revivre l'expérience respiratoire de la naissance, le rebirth peut induire "divers phénomènes émotionnels de type souvent extrêmement archaïque, comme des colères de nourrisson, des cris, des larmes, des mouvements de succion des lèvres, un sommeil impérieux, certains états plus ou moins stuporeux, des phénomènes hallucinatoires ou hallucinosiques, etc.", avant que ne soient ressenties des "impressions souvent intenses de bonheur, de joie, de paix, de détente, de lumière, d'abolition du temps..." Entre hallucinations et délires, on voit à quels dangers ces pratiques peuvent mener, d'autant plus que, selon Jean-Marie Abgrall, «ce phénomène de régression » peut être favorisé et suggéré par des techniques comme l'hypnose, la sophrologie, le rêve éveillé dirigé… « Le danger de pareille dynamique régressive, si elle n'est pas maîtrisée, est l'entrée dans un vécu psychotique. Or, c'est bien souvent cette expérience psychotique qui va être recherchée par la secte, qui la présente comme l'expression d'un souvenir fœtal, ou comme la manifestation d'une vie intra-utérine. » (in La Mécanique des sectes). Il est d'ailleurs significatif que des psychothérapeutes interrogés sur le caractère douteux de certaines de leurs pratiques aient récusé le terme, le remplaçant carrément par le mot « hyperventilation »

     

     Dans sa séance du 17 septembre 2002, le Parlement américain a condamné le rebirth, au motif que cette technique thérapeutique était « dangereuse et nuisible ». Par 397 voix à zéro, les parlementaires ont encouragé tous les Etats-Unis d'Amérique à mettre en place une loi l'interdisant.