Liste de diffusion
Ajoutez votre adresse
DÉFINITIONS EN LIGNE LEXIQUE...

DÉFINITIONS EN LIGNE LEXIQUE



Pensée analogique :

     Se dit d'une pensée qui se fonde sur l'existence de rapports de correspondance. Après avoir constaté ou établi que deux notions ou réalités se ressemblent, des conclusions sont tirées, avec force de loi dans certaines pratiques (astrologie, occultisme, ésotérisme, alchimie…). Pour celui qui considère qu'un rapport significatif unit tous les éléments de l'Univers, que le semblable peut agir sur le semblable, il est possible d'intervenir sur n'importe quel élément à partir d'un autre élément analogue. Par exemple, pour le sorcier, un ongle ou un cheveu vaut tout le corps.

     Le raisonnement analogique ne repose pas sur l'expérimentation. Il se fonde avant tout sur la subjectivité, l'émotion, l'intuition, la tradition ou la culture d'un peuple. Voltaire ironisait en disant « L'analogie m'apprend que les bêtes étant faites comme moi, ayant du sentiment comme moi, des idées comme moi, pourraient bien être ce que je suis ». Mais le même Voltaire, en comparant l'univers à une horloge, en déduisait l'existence de Dieu : cette horloge a nécessairement un horloger. Affirmation que la science ne peut démontrer.

     En rapprochant des éléments souvent totalement hétérogènes, en ne se souciant guère ou insuffisamment des règles élémentaires de l'épistémologie, en se formulant dans un langage généralement très métaphorique, la pensée analogique est sujette à caution puisqu'elle n'offre aucune garantie intellectuelle et scientifique. Si elle peut constituer une force d'appoint importante dans le domaine de la connaissance en ouvrant la voie à des pistes de réflexion ou à des méthodes d'exploration nouvelles (Archimède, Newton, Darwin…), elle tend plus communément à conduire l'esprit dans des impasses ou à l'égarer dans des interprétations erronées, farfelues ou aberrantes (la « loi des séries », le triangle des Bermudes, le soleil est le cerveau du monde, l'Atlantide existait puisque les pyramides égyptiennes et aztèques se ressemblent…).

     

     cf. pensée magique, pensée paralogique, pensée prélogique.