Liste de diffusion
Ajoutez votre adresse
LES PSEUDO-MÉDECINES : UN SERMENT D'HYPOCRITES (J...

LES PSEUDO-MÉDECINES : UN SERMENT D'HYPOCRITES (Jean Brissonnet)



LES PSEUDO-MÉDECINES : UN SERMENT D'HYPOCRITES

de Jean BRISSONNET

« Il est parfaitement normal qu'un praticien soit libre de ses prescriptions, 
mais à condition que celles-ci fassent partie de l’arsenal thérapeutique 
qui lui a été enseigné lors du cursus normal des études médicales.
Il est totalement scandaleux qu'un patient qui franchit la porte d'un médecin 
après avoir lu sur sa plaque qu’il se recommande de telle ou telle université 
se voie proposer de la réflexologie plantaire ou de l’auriculothérapie. 
Admettrait-on qu'un astrophysicien pratique l'astrologie
dans le cadre de son travail ?»


SOMMAIRE
Présentation du livre de Jean Brissonnet
Citations
Entretien de Jean Brissonnet avec Géraldine Fabre.

 

LE LIVRE

Il vous faudra peut-être insister un peu auprès de votre libraire si vous souhaitez obtenir l’ouvrage de Jean Brissonnet « Les pseudo-médecines : un serment d’hypocrites ». Le livre est en effet édité par book-e-book.com, dans la collection Zététique, et n’est donc pas toujours disponible en librairie. Il constitue cependant un ouvrage de référence lorsque l’on s’intéresse aux pseudo-médecines.

Jean Brissonnet est physicien appliqué et créateur du site http://www.pseudo-medecines.org/ Il est aussi membre du Conseil d'Administration de l’Association Française pour l’Information Scientifique (AFIS) et du comité de rédaction de la revue « Science et pseudo-sciences ».

Dans ce livre, paru en 2003, Jean Brissonnet décortique de façon méthodique ces diverses pratiques pseudo-médicales qui vont de l’homéopathie et l’ostéopathie à la psychanalyse ou l’acupuncture. Il consacre un chapitre à chacune de ces pseudo-médecines et montre, dans un langage clair, qu’elles ne reposent malheureusement sur aucune base théorique scientifique, l’évaluation rigoureuse de leur efficacité ne les ayant de plus jamais haussées au-dessus d’un placebo…

Mais Jean Brissonnet ne se limite pas à l’analyse scientifique des fondements de ces « médecines ». Il évoque également le contexte relativiste, les arguments économiques, comme le remboursement de l’homéopathie en France, et les décisions politiques qui ont favorisé et favorisent encore le développement des « pseudo-médecines ». Il appelle à une prise de conscience des risques que ces médecines qui n’ont rien de « douces », nous font tous encourir (refus de soin ou de vaccinations, etc.) avec leur « diabolisation » de la médecine scientifique. Les « médecines alternatives » ne sont en réalité ni des médecines, ni des alternatives… (...)

Pour lire la suite: http://www.psyvig.com//doc/doc_160.pdf

 


Haut de page

Actualités

Imprimer la page Envoyer le lien de cette page  un ami Nous contacter