[ ] - "EXIT COUNSELING", MTHODE DISCRTE POUR EXFILTRER LES ADEPTES DES SECTES




« EXIT COUNSELING », UNE MÉTHODE DISCRÈTE
POUR EXFILTRER LES ADEPTES DES SECTES


AFP 16 juillet 2014
Sortir quelqu’un de l’emprise d’un gourou en cinq minutes après des mois de travail comprenant même des filatures: c’est la méthode dite de «l’exit counseling», importée des Etats-Unis et qui arrive discrètement en France.

Selon l’Union nationale des associations de défense des familles et de l’individu victimes de sectes (Unadfi), il y a au moins 700 sectes en France. Elles font de nombreuses victimes difficiles à sauver, les professionnels s’interdisant toute ingérence au nom de «la liberté de croyance», même si la France dispose depuis 2002 d’une loi qualifiée d’exemplaire, réprimant l’abus de faiblesse de personnes placées en «état de sujétion psychologique».

Beaucoup de familles aussi échouent, note Daniel Picotin, avocat spécialisé dans les dérives sectaires et président d’Info sectes Aquitaine. «Bien intentionnés, les proches vont tenter de raisonner la personne», dit-il en soulignant cependant que «les reproches», fréquents, ont en réalité pour effet de «déifier» le gourou, généralement doté d’une grande capacité d’empathie l’ayant aidé à capter les victimes.

Aux Etats-Unis, dans les années 1970, des familles désespérées avaient recours à la «déprogrammation», un lavage de cerveau controversé.

Une douzaine de dossiers

Un ancien adepte de la secte Moon, Steven Hassan, a ensuite créé une autre méthode, «l’exit counseling», fondée non sur la contrainte mais le dialogue.

«L’exit counseling», introduit en France par Me Picotin et existant aussi en Italie, a été utilisé notamment (...)

Pour lire la suite : http://www.psyvig.com//doc/doc_182.pdf