[ ] - FABRICE CHAMPION DCDE AU PROU APRS UN RITUEL DAYAHUASCA AU CENTRE ESPRITU DE ANACONDA (Anaconda Csmica)




FABRICE CHAMPION, FONDATEUR DES ARTS SAUTS,  DÉCÈDE APRÈS UN RITUEL D’AYAHUASCA AU CENTRE PÉRUVIEN « ESPÍRITU DE ANACONDA »
(Anaconda Cósmica de Guillermo Arevalo  alias Kestenbetsa)
 

Le vendredi 25 novembre 2011, aux alentours de huit heures du matin, un touriste français, Fabrice Epiene Pierre (1), a été retrouvé sans vie dans son logement du centre spirituel “Espíritu de Anaconda”, situé en pleine forêt, sur la route de pénétration Les Cèdres, au kilomètre 14 de la route Iquitos-Nauta. 

L’homme, âgé de 39 ans, était arrivé seul à Iquitos le 21 novembre pour découvrir l’Amazone et faire l’expérience de nouvelles sensations en ingérant, lors d’un rituel, le breuvage préparé avec la plante hallucinogène ayahuasca. 

Le ressortissant français a été trouvé inanimé, allongé sur un matelas, la bouche ensanglantée, avec plusieurs bouteilles d’ayahuasca dans sa chambre. Les autorités présument que le décès est dû à une surdose du produit, sans écarter cependant l’hypothèse, à ce stade de l’enquête, qu’il peut résulter d’un mélange avec des médicaments. 

Le maître des lieux dit ignorer la cause de la mort de son pensionnaire, qui avait été accueilli dans le centre parce que supposé malade. Les deux guérisseurs de l’endroit, Walter Martínez Guimarai et Hugo Ochavano Sanantino, ont été amenés pour les besoins de l’enquête policière, dans le cadre des premiers interrogatoires.

Le représentant de service du Ministère Public, Miguel Gasteru, a ordonné la levée du corps. Il a indiqué qu’il attendrait les résultats de l’autopsie pratiquée à Lima par le médecin légiste avant de demander au Département des enquêtes criminelles (Dirección de Investigación Criminal) de réaliser les expertises correspondantes. Les prélèvements effectués sur les verres et bouteilles trouvés à l’intérieur du bungalow sont en cours d’analyse dans les laboratoires de la police. (...)

Pour lire la suite, dont lecommentaire de Psychothérapie Vigilance: http://www.psyvig.com//doc/doc_115.pdf