[ ] - POUR UNE PSYCHOTHRAPIE DE LALINATION SECTAIRE (Emmanuel Diet)




POUR UNE PSYCHOTHÉRAPIE
DE L’ALIÉNATION SECTAIRE

par Emmanuel DIET

« Le risque de répétition traumatique dans la prise en charge des anciens adeptes
est d'autant plus grand que les groupes sectaires usent
pour asseoir leur emprise de toutes les techniques
et de toutes les théories psychiatriques et psychothérapeutiques existantes,
souvent d'ailleurs avec une grande habileté. »
Emmanuel Diet

     
      1. INTRODUCTION

On considère qu'en France, trois cent mille personnes environ sont, directement ou indirectement, touchées par le sectarisme. Ce phénomène, complexe et surdéterminé, parfaitement inscrit, malgré les apparences, dans la géopolitique et l'anomie libérale, questionne le clinicien en tant que citoyen, professionnel et sujet. Dès lors que dramatisation médiatique et banalisation, dont certains sociologues des religions se sont fait une spécialité, par la mise en œuvre systématique de dénis intéressés et de paralogismes évidents, ont été repérées comme telles, s'impose au professionnel la massivité de la souffrance psychique engendrée par la destructivité sectaire, non seulement chez les adeptes, mais aussi chez leurs proches et, plus subtilement encore, dans la perversion des conteneurs, induite et instrumentalisée par les logiques perverses.

Le psychanalyste, sensible aux évitements, aux déplacements et aux retournements à l'œuvre dans les réactions passionnelles engendrées par le sectarisme, ne peut que relever les pactes de déni concernant les processus psychiques en jeu - que les sectes et leurs thuriféraires excluent l'existence de manipulation mentale ou que les proches des adeptes considèrent l'embrigadement comme un simple fait de hasard, emportant le sujet dans une mécanique à laquelle il n'aurait participé en aucune manière.

La rencontre clinique et le travail avec les anciens adeptes et leurs proches nous amènent au contraire à penser à la fois l'engagement du sujet, au moins à l'origine, dans le processus qui l'aliénera, mais aussi l'importance des procédures de désétayage et de disqualification auxquelles il a été soumis. De la même manière, il nous apparaît essentiel de prendre en considération que les traumatismes liés à l'expérience sectaire dans ses effets d'après-coup exigent l'analyse précise de ce qui se joue dans les registres transsubjectif, intersubjectif et intrapsychique et leurs relations. (...) 

Pour lire la suite: http://www.psyvig.com/doc/doc_38.pdf