Liste de diffusion
Ajoutez votre adresse
PSYCHOTHÉRAPIE ET EMBRIGADEMENT SECTAIRE (Michel Monro...

PSYCHOTHÉRAPIE ET EMBRIGADEMENT SECTAIRE (Michel Monroy)



PSYCHOTHÉRAPIE ET EMBRIGADEMENT SECTAIRE

par Michel MONROY
  

     
« Les groupes sectaires exploitent un même terrain de demandes
que les psychothérapeutes. »

   « Le souci de transformer les individus, les groupes et parfois le monde
est un leitmotiv dans les sectes. »

     

     SOMMAIRE
      1. Psychothérapies et processus d'embrigadement
      2. Les psychotechniques intéressent les groupes sectaires
      3. Quelques indices d'une dérive sectaire possible
      4. L'essence des psychothérapies
      5. Analogies et différences entre psychothérapie et embrigadement
          a. Les effets psychothérapeutiques
          b. Les motivations
          c. La dépendance au référent
          d. Les mécanismes
          e. La présentation
          f. Les transformations
          g. Effets positifs

1. PSYCHOTHÉRAPIE ET PROCESSUS D’EMBRIGADEMENT

Les sectes utilisent la psychologie et les diverses techniques thérapeutiques pour renforcer leur emprise sur les adeptes. Ce dévoiement des méthodes et des objectifs de la psychothérapie peut créer d'importantes confusions et représente donc un danger pour la profession de psychologue.

      Il semble qu'une majorité de professionnels du champ psychologique se sente peu concernée par le phénomène sectaire. Nous y verrons plusieurs raisons.

      D'abord, la demande d'aide psychologique est faible de la part des adeptes, soit que leurs dirigeants leur interdisent le recours aux professionnels étrangers au groupe, soit qu'ils y trouvent provisoirement des réponses à toutes les questions. D'autre part, la dérive sectaire se différencie fortement des pathologies mentales susceptibles de provoquer une demande de soin. Comme il s'agit d'un phénomène groupal dont la caractéristique est l'adhésion et l'unanimisme, on imagine mal une demande collective d'aide. De plus, l'absence de références communément acceptées par les professionnels de la psychothérapie, l'absence de véritable organisation de ces professions facilitent la confusion entre les pratiques simplement marginales ou bizarres et les stratégies d'embrigadement et de mise en dépendance de la dérive sectaire, car la spécificité de la dérive sectaire est trop souvent méconnue. Enfin, la tolérance au caractère insolite de certaines convictions fait partie de la culture.  

2. LES PSYCHOTECHNIQUES INTÉRESSENT
LES GROUPES SECTAIRES

En contraste avec le désintérêt et la méconnaissance relative des professionnels à leur égard, les groupes sectaires s'intéressent énormément aux psychotechniques. (...)

Pour lire la suite: http://www.psyvig.com/doc/doc_36.pdf


Haut de page

Actualités

Imprimer la page Envoyer le lien de cette page  un ami Nous contacter