[ ] - LETTRE OUVERTE AUX PSYCHOLOGUES PRATIQUANT LA PSYCHOTHRAPIE (P. Grosbois)




LETTRE OUVERTE AUX PSYCHOLOGUES
PRATIQUANT LA PSYCHOTHÉRAPIE

de Philippe GROSBOIS


Cher(e)s collègues,

Au vu de l’article 52 de la loi n° 2004-806 du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique, du décret n° 2010-534 du 20 mai 2010 relatif à l’usage du titre de psychothérapeute, de l’arrêté du 8 juin 2010 relatif à la formation en psychopathologie clinique conduisant au titre de psychothérapeute, de l’arrêté du 9 juin 2010 relatif aux demandes d’inscription au registre national des psychothérapeutes et de l’arrêté du 13 décembre 2010 modifiant l’arrêté du 9 juin 2010 relatif aux demandes d’inscription au registre national des psychothérapeutes, vous vous interrogez peut-être sur la pertinence de candidater auprès de la commission régionale d’inscription sur la liste départementale des psychothérapeutes.

   En tant qu’universitaire en psychologie, vous avez éventuellement l’intention de déposer un projet de formation en psychopathologie auprès de la commission régionale d’agrément des établissements de formation en psychopathologie clinique définis par les textes cités.

   Le décret et les arrêtés qui le complètent font l’impasse totale sur une formation pratique à la psychothérapie qui est laissée à l’appréciation personnelle et optionnelle du candidat au profit d’une seule formation en psychopathologie, ce qui fait du titre de «psychothérapeute» une tromperie légale du public qui, de bonne foi, sera porté à penser qu’un titulaire de ce titre est mieux formé à la psychothérapie qu’un médecin ou un psychologue formé à la psychothérapie mais qui n’utilise pas ce titre protégé. Les usagers avaient déjà des difficultés à s’y retrouver dans le maquis des «psy», mais la réglementation relative au titre de «psychothérapeute» ne fait qu’embrouiller davantage ce repérage. (...)

Pour lire la suite : http://www.psyvig.com//doc/doc_129.pdf