[ ] - PSYCHOTHRAPEUTE ? REVENDICATION PHALLIQUE CHEZ LES PSY (Philippe Grosbois)




TITRE DE PSYCHOTHÉRAPEUTE :
REVENDICATION PHALLIQUE CHEZ LES « PSY »…

par Philippe GROSBOIS


Il était une fois des «méchants» psychiatres qui étaient supposés posséder quelque chose que les «gentils» psychologues pensaient ne pas avoir… Aussi ces derniers se mobilisèrent-ils pour revendiquer ce quelque chose, désirant être identifiés à l’égal des premiers, supposés privilégiés …

En fait, cet objet de revendication n’était qu’une illusion faisant croire aux psychologues que ce «plus-de-jouir» assoirait davantage leur légitimité et faciliterait leur recrutement en institution, comme si les employeurs étaient dupes quant à cette pseudo-qualification supplémentaire. Un profil de poste de psychologue à pourvoir mentionnant, entre autres, une activité psychothérapique ne peut en effet s’appuyer sur l’exigence par un employeur de pouvoir faire usage du titre de «psychothérapeute» puisque la loi définit ce titre protégé comme une option relevant d’une démarche volontaire. Un employeur sera donc davantage attentif à une candidature se référant à une véritable qualification post-universitaire en matière de psychothérapie, plutôt qu’une pseudo-formation de «psychothérapeute» d’Etat qui ne représente en fait, dans sa définition légale, qu’un supplément de formation à la psychopathologie permettant de faire l’économie d’une formation psychothérapique ou psychanalytique personnelle… (...)

Pour lire la suite: http://www.psyvig.com//doc/doc_127.pdf