Liste de diffusion
Ajoutez votre adresse
LE NEW AGE, LE BUSINESS ET LA MORT...

LE NEW AGE, LE BUSINESS ET LA MORT



LE NEW AGE, LE BUSINESS ET LA MORT

par Jean-Baptiste MALET  

Tandis que des journalistes s’amusent ou s’attaquent au sujet de la couverture médiatique du village de Bugarach, des vidéos New Age de banalisation du suicide sont publiées sur Internet. Parmi les nombreuses qui ont été diffusées, nous avons choisi d’ouvrir la focale sur le cas d’une médium.

 «Pouvons-nous supprimer nos soucis en quittant la vie ? Regardez attentivement ce qui suit et dites-nous ce que vous en pensez. » Avec l’apparence d’une simple question existentielle, la vidéo intitulée Rupture de Contrat-Docu-fiction soigne à première vue sa tonalité New Age. S’agit-il pour autant d’une simple réflexion supplémentaire évoquant la réincarnation et l’au-delà, deux sujets de prédilection de cette approche individuelle de la spiritualité ? Présentée par Anne Givaudan, l’auto-proclamée « journaliste de l’au-delà » y affirme avoir la capacité de communiquer avec les morts et évoque le cas d’un personnage « pensant pouvoir se sortir des difficultés insurmontables de la vie en se donnant la mort ». Le personnage principal de cette vidéo, c’est « Arthur », l’un des suicidés avec qui Anne Givaudan aurait le don de pouvoir communiquer «Ces personnes m’ont raconté leur histoire, leur après vie, et pour certaines leur deuxième vie ou leur vie suivante.» Le « docu-fiction » entend représenter à l’image ce qu’Anne Givaudan a déjà raconté par écrit dans un livre. (...)

Pour lire la suite: http://www.psyvig.com//doc/doc_105.pdf


Haut de page

Actualités

Imprimer la page Envoyer le lien de cette page  un ami Nous contacter