Liste de diffusion
Ajoutez votre adresse
COMMUNICATION FACILITÉE : LA SUPERCHERIE DÉVOILÉE...

COMMUNICATION FACILITÉE : LA SUPERCHERIE DÉVOILÉE



COMMUNICATION FACILITÉE :
LA SUPERCHERIE DÉVOILÉE

 SOMMAIRE

1. Communication facilitée et gourous subventionnés (Antonio Fischetti)

2. « J’ai honte » par le Docteur François-Marie Michaut (Exmed)

3. La bêtise au front de taureau (Guy Rouquet)

4. Communication facilitée et escroquerie (François Koch)

5. LA "Communication facilitée " derrière le cas Rom Houben ? La supercherie dévoilée par le neurologue du patient…  (Docteur Laurent Jézéquel).

COMMUNICATION FACILITÉE ET GOUROUS SUBVENTIONNÉS

par Antonio FISCHETTI

"Il est temps d'expliquer aux administratifs que la validation d'une technique
se décide en fonction de critères scientifiques et non de l'indignation
ou du silence des uns et des autres."

La pseudo-méthode d'aide aux déficients mentaux appelée "Communication facilitée" est une sorte de spiritisme new age où le "thérapeute" est censé communiquer par télépathie avec l'"âme" supposée intacte du déficient mental. Non seulement c'est une grotesque charlatanerie, mais en plus, elle est remboursée par la sécurité sociale.

L'homme se roule par terre, tire la langue en hurlant, cloîtré dans son monde. La " thérapeute " lui saisit fermement la main en laissant dépasser le doigt tendu du malade. Celui-ci, lié à la main féminine, enfonce les touches du clavier d'une sorte de machine à écrire, d'où part un ruban sur lequel s'impriment des mots que la femme lit à voix haute.

Celle-ci est Anne-Marguerite Vexiau, ex-orthophoniste. Elle est en train de pratiquer la " communication facilitée " (CF), une méthode née aux États-Unis et qu'elle a introduite en France il y a une dizaine d'années. Le dispositif est censé permettre la retranscription des pensées du déficient mental dont l'esprit est supposé intact, quel que soit l'état du corps. Une forme de spiritisme dans lequel la personne handicapée joue le rôle du mort et le clavier celui de la table tournante, les mains du " facilitateur " n'étant qu'un relais. Ça donne par exemple : " Vie maladie radicale va mourir dernier vivant «. Ce qu'Anne-Marguerite Vexiau interprète de la façon suivante : " Tu nous prédis la fin du monde. " Rien de moins. (...) 

Pour lire la suite: http://www.psyvig.com//doc/doc_143.pdf


Haut de page

Actualités

Imprimer la page Envoyer le lien de cette page  un ami Nous contacter