[ ] - LAYAHUASCA EST UN STUPFIANT




L'AYAHUASCA EST UN STUPEFIANT (mai 2005);
CONFIRMATION DU CONSEIL D'ÉTAT (décembre 2007)

SITE DE LA MILDT *

 

"L'ayhuasca autorise une forme de soumission chimique des adeptes 
par les responsables des sectes."
 Docteur Gilbert Pépin

 

Sur le site Internet de la MILDT (Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie), on relève, dans les questions/réponses en date du 1er juin 2005,  sous le titre « mise à jour de la liste des stupéfiants et ayahuasca », que l’ayahusca – plante et boisson -  est nommément classée comme stupéfiant en France. Les propriétés hallucinogènes et neurotoxiques du produit étaient connues depuis longtemps, mais, pour des raisons clairement exposées par l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), ce dernier n’était pas encore classé en France, à l’exception de la diméthyltryptamine (DMT), substance entrant dans la composition de la boisson appelée ayahuasca au Pérou. Selon le docteur Gilbert Pépin, en raison de cette seule substance, « les risques liés à l'utilisation d'un hallucinogène aussi puissant que l'ayahuasca, outre l’interaction avec les antidépresseurs sérotoninergiques, sont essentiellement d’ordre psychologique : elle peut être un important facteur de déstructuration psychologique. Elle autorise également une forme de soumission chimique des adeptes par les responsables des sectes. » (G. Pépin et coll. Un nouvel hallucinogène en Europe: l’ayahuasca ou vin de l’esprit. JMed Leg Droit Med 2000, 43, (7-8) : 666-675). Désormais c’est, entre autres,  la plante elle-même qui est classée comme produit stupéfiant. 

Pour mémoire, rappelons qu’en août 2004,  pour des  raisons similaires, le « peyotl ou peyote, ses principes actifs et leurs composés naturels et synthétiques autres que la mescaline » avaient été également classés comme stupéfiants par le Ministère de la santé sur proposition de la Commission nationale des stupéfiants et des psychotropes. (...)

Pour lire la suite: http://www.psyvig.com/doc/doc_27.pdf