[ ] - DATURA ET LSIONS IRRVERSIBLES




Une plante toxique dans les massifs de Maurepas fait une victime

par Julien CONSTANT

Une simple fleur a plongé un jeune homme dans un état second.
Il avait repéré cette variété dans un massif de Maurepas
et s’est confectionné une tisane avec ses graines.


Un jeune homme de 22 ans est toujours interné dans un hôpital psychiatrique de La Verrière après avoir ingéré du datura, une plante dont les fleurs toxiques agrémentaient les espaces verts de la commune de Maurepas. Aujourd’hui, le parquet de Versailles envisage de faire auditionner par le commissariat d’Elancourt un responsable de la ville afin de savoir dans quelles conditions ces fleurs ont été plantées.

A l’automne, ce jeune homme travaille pour la commune dans le cadre d’un emploi d’insertion. « Il a repéré cette plante qui est utilisée dans certaines sociétés pour provoquer des hallucinations et des transes dans le cadre de cérémonies religieuses », précise une source proche de l’affaire.

Des lésions sans doute irréversibles

Manuel récupère des graines et confectionne une infusion. Lors d’une soirée, il propose cette tisane à ses amis, qui refusent prudemment de la boire. Le jeune homme teste le produit et quitte la soirée. Le 17 novembre, sa disparition est signalée à 10 heures. Quelques heures plus tard, il est retrouvé par la police à Suresnes (Hauts-de-Seine) en plein délire. Il est d’abord hospitalisé à Foch avant d’être transféré à l’hôpital Marcel-Rivière à La Verrière. «Le jeune homme est sans doute atteint de lésions irréversibles», précise la même source.

Cette affaire inquiète les pouvoirs publics. « Le danger, c’est que cela devienne comme le jeu du foulard et que des inconscients se mettent à chercher cette plante toxique, classée comme un médicament, dans les bacs à fleurs pour se faire des tisanes empoisonnées », s’angoisse une autre source proche de l’enquête. Autre danger, quelques graines suffiraient à terrasser un enfant qui les porterait à sa bouche. Pour le maire de Maurepas, Georges Mougeot (DVG), le datura n’est pas considéré comme plante toxique. « C’est un psychotrope comme les digitales ou les coquelicots ; comme beaucoup de plantes, elle a des effets très néfastes pour la santé. Lorsque j’ai reçu la mère de la victime, j’ai aussitôt demandé qu’on exclue le datura des plantations de la ville. » L’édile a aussi écrit à la préfète, Anne Bocquet, afin qu’elle fasse classer le datura comme plante toxique. L’enquête se poursuit…

* in LE PARISIEN (Yvelines / 06.01.2010). Le titre de cet article intégral est de Psychothérapie Vigilance.
http://www.leparisien.fr/yvelines-78/une-plante-toxique-dans-les-massifs-fait-une-victime-06-01-2010-766580.php <http://www.leparisien.fr/yvelines-78/une-plante-toxique-dans-les-massifs-fait-une-victime-06-01-2010-766580.php>

Hallucinations

26.06.2009. La municipalité de Coutances (Manche) a dû retirer de ses jardinières des plantes toxiques, des daturas, que des jeunes avaient ingérés sous forme de tisane. Les cinq jeunes, âgés de 16 à 25 ans, ont été retrouvés par la police dans la nuit de dimanche à lundi, déboussolés et victimes d'hallucinations, en train de se baigner dans un étang.