Liste de diffusion
Ajoutez votre adresse
TAKIWASI: "L'AYAHUASCA, LE SERPENT ET MOI" (Analy...

TAKIWASI: "L'AYAHUASCA, LE SERPENT ET MOI" (Analyse du film par Jacques Trouslard)



TAKIWASI: "L'AYAHUASCA, LE SERPENT ET MOI"

ANALYSE
DU FILM PAR JACQUES TROUSLARD


Le film «L’Ayahuasca, le serpent et moi», écrit et réalisé par Arnaud Bernardi, avec la participation du docteur Jacques Mabit, (premier conseiller technique) et de Flavien Simon (qui a effectué un stage au Centre péruvien de Takiwasi), devait être diffusé sur France 5 au printemps 2004. En fait, il fut retiré de la programmation en raison d'une actualité judiciaire et du danger de promotion d'un produit« 
considéré en Europe comme stupéfiant». En France, suite à diverses péripéties juridiques, l’interdiction de l’ayahuasca est effective depuis l’arrêté du 3 mai 2005, complétant celui du 22 février 1990 fixant la liste des substances classées comme stupéfiants (Journal Officiel n° 102, page 7636, texte n° 18).

Ce film vise à présenter le Centre Takiwasi sous un jour humanitaire favorable: «Takiwasi est un centre de désintoxication pour toxicomanes qui fonctionne depuis douze ans, clinique unique en son genre, où les patients effectuent un séjour de neuf mois et qui accueille un millier de participants par an. Les soins y sont gratuits pour les toxicomanes indigents. Vivent ensemble des Péruviens, des Sud-Américains, et aussi quelques Européens. »

Pourtant, le spectateur en mesure de voir cette œuvre reste plus que perplexe, voire sceptique et interloqué, tant apparaissent contradictoires, sinon condamnables, les théories et les pratiques médicales, culturelles, religieuses et financières qu’elles mettent en avant : «Ici, on soigne les malades en modifiant de façon transitoire leur état de conscience : autant de techniques indiennes qui demeurent un mystère pour nos scientifiques. Difficile de comprendre en quelques jours ces méthodes qui semblent irrationnelles».

UNE CURIEUSE MÉDECINE

La découverte originale de cette nouvelle médecine

Le commentaire de la présentatrice essaie de nous rassurer en nous présentant Jacques Mabit, le maître des lieux : «Le patron de cette clinique très spéciale est un authentique docteur en médecine, bardé de diplômes, qui voyage dans le monde entier».

Un authentique docteur en médecine…! La précaution oratoire est bien singulière. Existerait-il donc des docteurs en médecine qui ne soient pas authentiques? Le Dr Mabit serait-il soupçonné de ne pas être authentique dans l’exercice de sa profession?

Mais ce sont les propos pour le moins stupéfiants de l’intéressé qui saisissent le spectateur lorsqu’il se met à raconter comment, en recourant à l’ayahuasca, une nouvelle médecine lui a été révélée: (…) 

Pour lire la suite de l'analyse : http://www.psyvig.com/doc/doc_12.pdf


Haut de page

Actualités

Imprimer la page Envoyer le lien de cette page  un ami Nous contacter