Liste de diffusion
Ajoutez votre adresse
PARLER ET AGIR AU NOM DES VICTIMES (Guy Rouquet)...

PARLER ET AGIR AU NOM DES VICTIMES (Guy Rouquet)



PARLER ET AGIR AU NOM DES VICTIMES

par Guy ROUQUET

Président de Psychothérapie Vigilance 


« De même qu’on ne  donne pas un scalpel au premier venu, 
on ne peut confier la santé mentale d’un individu à un thérapeute autoproclamé »

Paul s’inscrit à un stage de développement personnel. En un week-end il « accouche de son âme » et d’un univers délirant dont seul le suicide le délivrera un an après. Ysa entreprend des études en psychologie. En suivant une psychothérapie, elle pense parfaire sa formation. Elle y apprend à détester son père et à haïr sa mère. Bob appartient à un corps d’élite de la gendarmerie. Une collègue l’incite à voir un « psy ». Un nouvel homme naît, pétri de haine conjugale, qui ne sourcille pas quand son  épouse menace de se jeter par la fenêtre avec leur bébé dans les bras : Saute si tu en as envie. Eric a un cancer. Aux conseils de son fils médecin, il préfère ceux de son « thérapeute » : Positive, et tu guériras. Il meurt avec cette conviction. 

L’amie de Jean l’incite à suivre une thérapie : Tu verras, c’est super. Le jeune homme devient méconnaissable : il moleste sa mère et s’inscrit à un séminaire d’évolution personnelle pour trouver « son maître intérieur » grâce à des breuvages dits sacrés. Astrologue, sa psychothérapeute se rend souvent en Amazonie avec ses « frères » et « sœurs ». Sous prétexte d’initiation à la vie adulte, elle y accompagne même des mineurs. Influencée par un magazine, Maud souhaite suivre une thérapie. Les Pages jaunes de l’annuaire la renseignent. Elle prend rendez-vous avec un thérapeute qui s’avèrera être un ancien boucher. La voici immergée dans une thérapie de groupe où le passage à l’acte est immédiat : Il n’y a pas d’interdit. Il faut être relax. Orgiaque, la soirée se prolonge jusqu’à l’aube. Guy est en difficulté à l’école ; ses parents s’en inquiètent : Votre fils est un enfant indigo ; je m’en occupe professe un pseudo-psy. (...)

Pour lire la suite de l'article publié dans Le Monde:
http://www.psyvig.com//doc/doc_93.pdf


Haut de page

Actualités

Imprimer la page Envoyer le lien de cette page  un ami Nous contacter