Liste de diffusion
Ajoutez votre adresse
RECHERCHER LES CARACTÈRES MORTIFÈRES DES TEXTES DE R...

RECHERCHER LES CARACTÈRES MORTIFÈRES DES TEXTES DE RÉFÉRENCE D’UN GROUPE D’EMPRISE (Michel Monroy)



RECHERCHER LES CARACTÈRES MORTIFÈRES
DES TEXTES
DE RÉFÉRENCE D’UN GROUPE D’EMPRISE

par Michel MONROY  

« Il n’est pas possible d’apprécier pleinement le caractère mortifère d’un texte
si l’on néglige
l’usage qui en a été fait tout au long de l’histoire d’un groupe, 
sa place dans un mécanisme d’embrigadement développé sur plusieurs années, 
sa participation à la construction d’une allégeance inconditionnelle, 
rendant possibles suicides et/ou meurtres. » Michel  Monroy

 

SOMMAIRE

Introduction
Principes méthodologiques
La grille d'analyse utilisée
I. Recherche d'éléments susceptibles de constituer une incitation directe ou indirecte à des comportements mortifères.
II. Recherche d'éléments susceptibles d'empêcher la prise en compte d'un risque mortifère.
III. Recherches d'éléments visant à conférer au texte une autorité indiscutable confortant le pouvoir de dirigeants.
IV. Relativisation de la valeur de toute analyse d'un texte en dehors de ses conditions d'utilisation.
Conclusion. 


Il s’agit ici de proposer des repères pour déterminer si les textes de référence utilisés par un groupe d’emprise comportent en eux-mêmes des éléments mortifères, c’est-à-dire susceptibles de faciliter ou de provoquer des actes suicidaires ou meurtriers. La grille proposée n’a qu’une valeur indicative et ne prétend qu’à fournir des pistes pour déceler des indices au-delà de la prescription directe de comportements auto ou hétéro destructeurs.


PRINCIPES MÉTHODOLOGIQUES

1) La notion  de provocation, d’incitation, ou de facilitation de suites meurtrières a été retenue, pour l’analyse, dans un sens large, couvrant aussi bien l’incitation éventuelle au suicide, qu’à d’autres formes de violence : mise à mort d’autrui par vengeance, punition , sacrifice, altruisme, fanatisme, utilitarisme, volonté paradoxale de sauver, en résumé, toutes les justifications qu’il est possible de (se) donner pour infliger ou s’infliger la mort.

2) La place d’un texte dans la préparation ou la facilitation éventuelle d’un acte auto ou hétéro meurtrier ne peut se limiter à la seule prescription de l’acte, mais elle doit prendre en compte d’autres éléments tels qu’ une pédagogie de non prise en compte des risques, la relativisation de la valeur de la vie humaine au regard d’autres valeurs, la revendication d’une autorité absolue de l’écrit légitimant une autorité sans limites des dirigeants d’un groupe.

3) Une grille d’analyse ne prenant en compte que les différents éléments présents dans le texte, n’a qu’une valeur relative si l’on néglige les conditions d’utilisation de ce texte dans l’histoire concrète. L’analyse soit donc s’assortir d’un rappel des modalités habituelles d’utilisation des textes de référence dans les groupes d’emprise.

4) Lorsqu’il s’agit de textes de nature ésotérique d’un abord extrêmement  difficile pour des profanes, l’abord rationnel trouve vite ses limites et peut ne pas rendre compte des significations codées qui y auraient été dissimulées. (...)

Pour lire la suite: http://www.psyvig.com//doc/doc_101.pdf


Haut de page

Actualités

Imprimer la page Envoyer le lien de cette page  un ami Nous contacter