Association loi 1901       
    
L’exercice de la psychothérapie n’étant pas réglementé, adressez-vous à un professionnel qualifié : un psychologue clinicien, un médecin psychiatre ou un psychothérapeute dûment formé en psychopathologie clinique.
 

Liste de difusion
ajoutez votre adresse

RECHERCHER...


  ACCUEIL

 ACTUALITÉ ET NOUVEAUTÉS
Communiqués de presse 2004
Communiqués de presse 2005
 

 CONSEILS ET SUGGESTIONS

 LÉGISLATION

 LEXIQUE

 OPINIONS

 QUESTIONS RÉPONSES

 RECHERCHER
 RENCONTRE DE PSYCHOTHERAPIE VIGILANCE AVEC LE DOCTEUR BERNARD BASSET (D.G.S...


RENCONTRE DE PSYCHOTHERAPIE VIGILANCE AVEC LE DOCTEUR BERNARD BASSET (D.G.S)

Paris, le 19 juin 2006


Le 19 juin,  nous avons rencontré le Docteur Bernard BASSET en charge de la sous-direction Santé et société à la Direction Générale de la Santé pour faire le point sur le projet de décret d’application de l’article 52 réglementant l’usage du titre de psychothérapeute.

Dans le passé, à deux reprises, Psychothérapie Vigilance a été conduit à préciser sa position au Professeur Francis Brunelle, chargé de ce dossier au Cabinet du ministre. La rencontre avec le Docteur Basset était une première. Comme à l’accoutumée, par le biais de son représentant, le Ministère a accordé un large temps d’écoute à l’association et pris bonne note de ses préoccupations tout en exposant les siennes propres.

Etant donné les très vives inquiétudes suscitées par l’avant-projet présenté par le ministre dans les premiers jours d’avril, nous avons demandé quelle serait la philosophie du texte prochainement soumis au Conseil d’Etat.  Il nous est apparu clairement que nos soucis face aux dérives, inséparables de la nécessité de protéger les demandeurs de soins psychiques, sont compris et partagés par la D.G.S.  Progressivement la transparence se fait jour. Le Ministère identifie plus clairement les groupes à risque et tient un discours plus incisif quant au caractère inadmissible des dérives.  L’exemple le plus probant est le repérage sans équivoque des non psychanalystes qui se sont invités à la réunion du 15 juin ouvertes aux sociétés psychanalytiques. Nul n’est dupe puisque le mouvement s’effectue déjà : les usurpateurs et les déviants sont en train de s’infiltrer par la brèche ouverte dans le texte de loi où figure   la mention « psychanalystes inscrits dans un annuaire ».  Les imposteurs sont prêts à tout et certains, littéralement mythomanes, soutiennent qu’ils  ont toujours été favorables à  la psychanalyse alors que, durant des années,  ils s’en sont démarqués en devenant les agents prosélytes de théories et de pratiques fumeuses, plus alambiquées les unes que les autres.

Le Docteur BASSET a insisté sur le vif souhait du Ministère de voir les vrais professionnels (psychiatres et psychologues cliniciens) se saisir d’un débat scientifique au niveau national afin de déterminer le continuum des pratiques admissibles en les différenciant de celles qui ne le sont pas.

Nous sommes dans un accord formel pour soutenir que, durant les débats consécutifs à l’adoption de l’amendement Accoyer puis du vote de l’article 52, il y a eu une confusion entre les théories de référence (la psychanalyse, les TCC, la systémique ayant chacune leur intérêt) et la nécessité d’évaluer des pratiques. La théorie de référence est un fondement de pensée qui appartient aux praticiens ; la pratique, elle, implique le patient et regroupe les obligations de moyens, de conseils, d’information, le recours à une véritable déontologie.

Il s’agirait donc d’un débat éclairé et objectif sur les moyens conduit par les praticiens justifiant d’un diplôme universitaire et d’une pratique cohérente (dès lors, selon nous, pas de représentants de « ni-ni », c'est-à-dire de personnes n’étant ni médecin, ni psychologue) avec la participation des associations assurant la prévention et l’information sur le risque d’emprise sectaire comme d’assujettissement psychologique.


Psychothérapie Vigilance n’ayant jamais dévié sur ce point, nous avons reprécisé au Docteur BASSET qu’une étude objectivante des pratiques et des enseignements non admissibles a déjà été élaborée par nos soins et remis en main propre à des parlementaires et au Ministère de la Santé dès 2004. Que la poursuite de ces travaux est toujours en cours. Nous avons redit combien la situation française nous paraissait grave, que le Ministère de la Santé se devait de réguler la situation, et un Etat de sécuriser le champ sanitaire même si le titre de psychothérapeute ne sera pas intégré au Code de la Santé Publique : un traitement reste un traitement et, de fait, nous sommes tous impliqués dans le devoir de protection des personnes en état de vulnérabilité.

Exemples concrets à l’appui, nous avons reprécisé également que l’article 52 aura invariablement des répercussions dans l’organisation des pratiques institutionnelles. D’où l’impératif d’un niveau Master afin de ne pas dévaluer la prestation hospitalière actuelle.

L’embarras du Ministère semble grand autour de la compréhension juridique de l’article de loi : nous avons souligné à nouveau que l’alinéa 4 était cohérent puisqu’il définissait conjointement le profil des inscrits de droit (médecins, psychologues et psychanalystes ayant déjà une formation à la psychopathologie, soit les médecins-psychiatres, les psychologues cliniciens, les médecins généralistes titulaires d’un DESU ou DU en psychopathologie, les psychanalystes médecins et psychologues inscrits sur un annuaire) et l’exigence d’une formation équivalente pour les non inscrits de droit.

Le Docteur BASSET nous a indiqué qu’expliqué de la sorte cela semblait fortement logique tout en précisant que le travail des juristes était complexe. Nous pensons de notre côté que le travail des juristes est complexe car ils ne sont pas informés de la réalité des formations en psychopathologie existante et raisonne donc en juriste pensant que l’alinéa 4 inclut un complément de formation alors qu’il indique simplement l’équivalence indispensable pour accéder au titre, sachant que les inscrits de droit sont ceux qui possèdent déjà cette formation. De fait, les inscrits de droit sont déjà en conformité avec l’alinéa 4 de l’article de loi voté par le parlement.

Psychothérapie Vigilance a rappelé fermement ses positions :
1. Master indispensable comme niveau minimal ;
2. clause de grand-père rigoureuse et exigeante car la problématique déviante et psychosectaire est principalement reliée aux « ni-ni »;
3. nécessité de sécuriser l’admissibilité des psychanalystes en répertoriant les associations déjà créées sous cet intitulé avant la promulgation de l’article 52 avec un niveau d’exigence identique pour cette catégorie.

Brader le titre de psychothérapeute mettrait en danger plusieurs milliers de patients. L’Etat ne peut faire cela. D’autant que le dernier rapport de la MIVILUDES, qui émane de l’Etat, a bien mis en lumière les dérives dans ce domaine.

Au cours de la discussion, il est apparu que la D.G.S était sans illusion sur le professionnalisme et la déontologie de certains organismes invités aux réunions de concertation. En les associant, il s’agissait de montrer aux véritables professionnels (formés et déontologiques) de mieux les découvrir et, implicitement donc, d’être conscients de la nécessité d’assainir le champ de la santé mentale et de bien réglementer l’usage du titre de psychothérapeute.

L’audition a été courtoise, utile, dense. Nous avons apprécié l’implication et les échanges précis et concis du Docteur Basset. Nous sommes appelés à nous revoir. De nombreux chantiers sont en cours, et d’autres seront ouverts. Mais, dans l’immédiat, pour Psychothérapie Vigilance comme pour toutes les associations au service des victimes des usurpateurs et charlatans œuvrant dans le domaine de la psychothérapie, la priorité des priorités est la rigueur dont fera preuve le ministère en arrêtant les termes du décret d’application en passe d’être soumis au Conseil d’Etat.


Pour Psychothérapie Vigilance

Guy ROUQUET, président          Martine MAURER, psychologue clinicienne


Sommaire
Imprimer la page Envoyer le lien de cette page à un ami Nous contacter
ACTUALITÉ...
   "MES VRAIS SOUVENIRS DES FAUX SOUVENIRS INCESTUEUX" par Jacques Trouslard
   QUAND LES PSYS DERAPENT
   LES GOUROUS AU COEUR DE L'ENTREPRISE
   INFLATION DES GOUROUS, JUSTICE ET POLITIQUE
   MEDECINES DOUCES, NOUVELLE ARNAQUE DES SECTES
   DANGER POUR LA SANTE DE PRODUITS AYURVEDIQUES
   ETAT DE FAIBLESSE ET SECRET PROFESSIONNEL
   MEDECINES DOUCES, PARALLELES, ALTERNATIVES
   TOGO : RAVAGES DE LA MEDECINE DITE TRADITIONNELLE
   SOPHRO-DYNAGOGIE?
   DANS LA SECTE (BD)
   PSYCHOTHERAPIE, DEMOCRATIE ET LOI
   DE L'ORDRE SUR LA PLANETE PSY
   MIVILUDES : AIDER LES VICTIMES A TEMOIGNER
   LA VACCINATION, UN DROIT DE L'HOMME
   CHOISIR UNE FORMATION SANS RISQUE DE MANIPULATION
   SECTES ET ASSOCIATIONS REGIES PAR LA LOI DE 1901?
   TEMOIGNAGE SUR LA SCIENTOLOGIE DE SON ANCIEN DIRIGEANT EN AUTRICHE
   PROCES D'OUTREAU ET EXPERTS EN PSYCHOLOGIE
   LES CHARLATANS SONT PARMI NOUS
   LES SECTES EN EMBUSCADE
   LES GOUROUS EN BLOUSE BLANCHE ET EN CRAVATE SOUS SURVEILLANCE
   RANDONNEES ET DERIVES SECTAIRES
   POLEMIQUE SUR L'ACCES DIRECT AU PSYCHIATRE
   DURCISSEMENT A LA MIVILUDES
   RESPIRIANISME : DECES BIEN EMBARRASSANTS
   NOUVELLE BATAILLE CONTRE L'ETAT POUR LA PLANETE PSY
   USAGE DU TITRE DE PSYCHOTHERAPEUTE (avant-projet du décret d'application du 10/1/06)
   COMMUNICATION FACILITEE ET ESCROQUERIE
   LES PRIORITES POUR LA SANTE MENTALE
   PSYCHOTHERAPEUTES ET REGLEMENTATION : PATIENTS ET VICTIMES VEULENT AVOIR AFFAIRE A DE VRAIS PROFESSIONNELS
   L'USAGE DU TITRE DE PSYCHOTHERAPEUTE REGLEMENTE
   PSYCHOTHERAPIE VIGILANCE A " C DANS L'AIR" (FRANCE 5)
   UTILISATION DES ANTIDEPRESSEURS CHEZ L'ENFANT ET L'ADOLESCENT
   LES DEPUTES VEULENT MIEUX PROTEGER LES ENFANTS (SECTES)
   LE MINISTERE DE LA SANTE VEUT-IL TUER LA PROFESSION DE PSYCHOLOGUE ?
   LA LOI QUI AUTORISERA EN FRANCE LES CHARLATANS DANS LE CHAMP DU SOIN EN SANTE MENTALE
   ALERTE AUX THERAPEUTES AUTO-PROCLAMES
   PSEUDO-THERAPEUTES ET LUTTE ANTI-SECTES
   PSYCHOTHERAPIES : L’UNADFI DENONCE UN RECUL DU MINISTERE DE LA SANTE
   RENCONTRE DE PSYCHOTHERAPIE VIGILANCE AVEC LE DOCTEUR BERNARD BASSET (D.G.S)
   IBOGA : MORT MYSTERIEUSE LORS D'UNE CURE DITE DE DESINTOXICATION
   ECOLE ET SECTES : ENTRETIEN DE DANIEL GROSCOLAS AVEC ANNA MBONJO
   SECTES: "NON, MONSIEUR JEAN-CLAUDE GUILLEBAUD" par JACQUES TROUSLARD
   "LAÏCITE - SECTE - RELIGION"
   GUY ROUQUET, PRESIDENT DE PSYCHOTHERAPIE VIGILANCE, AUDITIONNE PAR LA COMMISSION D’ENQUÊTE PARLEMENTAIRE SUR LES SECTES ET LES MINEURS
   GUY ROUQUET A L’ASSEMBLEE : ALERTE AUX DERAPEUTES (SECTES, FAUX PSYCHOTHERAPEUTES, FAUX SOUVENIRS, ENTHEOGENES, NEW AGE)
   AFSI : ALERTE FAUX SOUVENIRS INDUITS
   LA MODE DES COACHS
   TITRE DE PSYCHOTHERAPEUTE ET DECRET : JEAN-MICHEL DUBERNARD ET BERNARD ACCOYER ECRIVENT A DOMINIQUE DE VILLEPIN.
   LETTRE DE PSYCHOTHERAPIE VIGILANCE AU PREMIER MINISTRE (15/12/2006)
   PSYCHOTHERAPEUTES : L'ACHARNEMENT DE JACQUES-ALAIN MILLER EST SUSPECT
   PSYCHOTHERAPIE VIGILANCE ECRIT AU SENAT (16 janvier 2007)
   LES ORGANISATIONS DE PSYCHOLOGUES * ET L'USAGE DU TITRE DE PSYCHOTHERAPEUTE (26/01/2007)
   SECTES ET DERIVES SECTAIRES : LE RAPPORT ANNUEL DE LA MIVILUDES (24/01/2007)
   STAGE MORTEL A L’IBOGA EN ARDECHE : MALLENDI, NGANGA DE MEYAYA, ECROUE
   PSYCHOTHERAPEUTES ET MINISTERE DE LA SANTE ET DES SOLIDARITES (10 octobre 2006)
   DAVID LYNCH ET LA MEDITATION TRANSCENDANTALE
   "PSYCHOTHERAPIE RELATIONNELLE": INCOHERENCE EPISTEMOLOGIQUE ET MECONNAISSANCE DE LA PSYCHOPATHOLOGIE
   ECHANGE DE CORRESPONDANCE ENTRE LE PR. JEAN-MICHEL DUBERNARD ET GUY ROUQUET (Sectes)
   MEDECINES PARALLELES ET PHYTOTHERAPIE
   AYAHUASCA - SANTO DAIME - ETATS-UNIS
   CLAUDE SABBAH ET LA CHARLATANESQUE «DEPROGRAMMATION BIOLOGIQUE» A LA SORBONNE !
   SECTES : DE LA PATHOLOGIE A LA CRIMINALITE
   LES ENTREPRISES FACE AU RISQUE SECTAIRE
   OFFENSIVES CONTRE DARWIN AUX ETATS-UNIS
   UNE TENEBREUSE AFFAIRE : NON–LIEU «CONSTERNANT» EN FAVEUR DE LA SCIENTOLOGIE.
   "EN FRANCE, LES SECTES SONT «UN VRAI PROBLEME» par Jacques TROUSLARD
   "LA THEORIE DU COMPLOT" ILLUSTREE PAR MARION COTILLARD
   DERIVES SANITAIRES, SECTAIRES ET THERAPEUTIQUES... ENTRETIEN D'HELENE DELMOTTE AVEC JEAN-MICHEL ROULET, PRESIDENT DE LA MIVILUDES
   BERNARD ACCOYER ET LES SECTES...
   CHOISIR SON PSY : REGISTRE NATIONAL DES PSYCHOTHERAPEUTES
   SECTES SUR INTERNET : L'IMPUNITE
   DERIVES THERAPEUTIQUES, DU PHENOMENE DE MODE AUX SECTES...
   SECTES: JEAN-MICHEL ROULET REPOND AUX QUESTIONS POSEES PAR LES INTERNAUTES
   TRIBUNE DE BERNARD ACCOYER : "INFORMER, GARANTIR, PROTEGER, N'EST PAS TUER LES "PSYS", AU CONTRAIRE".
   LES "PSYS" VENT DEBOUT CONTRE UN PROJET DE DECRET
   LA FECRIS AUX ENTRETIENS DE LA PSYCHOLOGIE (juillet 2008)
   DROGUE ET EMPRISE MENTALE
   LA "SIGMUND FREUD UNIVERSITE" FACE AUX INTERROGATIONS DE PSYCHOTHERAPIE VIGILANCE
   ESPAGNE : DEMANTELEMENT D’UNE ASSOCIATION QUI ORGANISAIT DES FÊTES AVEC DU « YAGE » (AYAHUASCA)
   REGISTRE NATIONAL DES PSYCHOTHERAPEUTES - MISE EN GARDE DE PSYCHOTHERAPIE VIGILANCE
   IBOGA : UN "GUERISSEUR" ARRÊTE APRES LE DECES D'UNE "PATIENTE" (Guinée équatoriale)
   COACHS EN TOUT GENRE - ATTENTION A LA MANIPULATION !
   BWITI, SECTE INITIATIQUE HALLUCINOGENE: IBOGA, DECES, FETICHISME ET PROFANATION DE SEPULTURES...
   MISE EN EXAMEN D'UNE PRETENDUE PSYCHOLOGUE POUR USAGE DE FAUX ADMINISTRATIFS : L'EXPERTE JUDICIAIRE N'AVAIT PAS SES DIPLÔMES
   UNE PSYCHOTHERAPIE PRESENTE-T-ELLE DES DANGERS ?
   LE CULTE DU "THE" FAIT HALLUCINER LES ETATS-UNIS...
   LA "COMMUNICATION FACILITEE" DERRIERE LE CAS ROM HOUBEN ? OUI, LA SUPERCHERIE DEVOILEE PAR LE NEUROLGUE DU PATIENT...
   "ON A TUE MA MERE !": NATHALIE DE REUCK
   DATURA ET LESIONS IRREVERSIBLES
   MOYENS DEPLOYES PAR LE GOUVERNEMENT POUR SURVEILLER ET PREVENIR LES DERIVES SECTAIRES ET THERAPEUTIQUES
   LE GOUVERNEMENT DU BRESIL AUTORISE L'USAGE D'UN HALLUCINOGENE A DES FINS RELIGIEUSES
   CES INQUIETANTS NOUVEAUX CHAMANS - ALERTE SUR CES GOUROUS ET LES DROGUES QU'ILS UTILISENT, DONT L'IBOGA...
   CHASSE AUX SORCIERES : UN CHAMAN EMPOISONNE 30 FEMMES DANS L'EST DE L'INDE
   COMMENT EVOLUE LA PSYCHOTHERAPIE EN LIGNE AUX ETATS-UNIS?
   LE MINISTERE DE LA SANTE CHERCHE A LUTTER CONTRE LES PRATIQUES SECTAIRES DANS LE DOMAINE THERAPEUTIQUE
   COMMENT LA SCIENTOLOGIE SE RETROUVE SUSPECTEE DE TRAFIC D'ÊTRES HUMAINS
   LA PEUR DE L'ANGOISSE, UN MARCHE PORTEUR
   RITUEL CHAMANIQUE - L'ORGANISATEUR CONDAMNE POUR UTILISATION DE STUPEFIANTS (AYAHUASCA)
   ABUS DE FAIBLESSE - MANIPULATION MENTALE MISE EN EXAMEN D'UNE VOYANTE...
   LES PUBLICITES VANTANT LES BENEFICES THERAPEUTIQUES PROCURES PAR UN OBJET, UN APPAREIL OU UNE METHODE DOIVENT ÊTRE PROUVEES (Interdiction notifiée à une firme avec rappel du Code de la Santé publique)
   LA SOMBRE FIN DE CARRIERE D'UN "GOUROU" PRÔNANT LE RETOUR AUX ORIGINES DE L'HOMME
   SAÏ BABA, LE "GOUROU" AFFAIRISTE EST MORT; SON ENTREPRISE DEMEURE...
   HOMMAGE A JACQUES MIQUEL, PRESIDENT DU CENTRE CONTRE LES MANIPULATIONS MENTALES (CCMM)
   UNE FRANCAISE MEURT AU PEROU APRES UNE INGESTION D'AYAHUASCA
   PSYCHOTHERAPIE, PSYCHOTHERAPEUTES, PSYCHOPRATICIENS… ? DE LA NECESSITE D’ASSOCIER LA PROTECTION D’UN TITRE A CELLE DE L’EXERCICE ATTENANT
   DROGUE A L'IBOGA : IL ERRE SOUS LA PLUIE, PIEDS NUS ET EN ETAT DE PANIQUE.
   LA BIOLOGIE TOTALE : UNE TECHNIQUE SECTAIRE QUI SE REPAND EN EUROPE
   IBOGA - CHAMAN ET ASSISTANTS DEVANT LA JUSTICE A PRIVAS
   AYAHUASCA. UN TOURISTE FRANÇAIS DÉCÈDE APRÈS UN RITUEL AU CENTRE PÉRUVIEN «ESPÍRITU DE ANACONDA»
   AYAHUASCA - SANTO DAIME - UN ARDECHOIS EN GARDE A VUE
   DE LA NECESSITE DE PROTEGER L'EXERCICE DE LA PSYCHOTHERAPIE
   MOURIR POUR GUÉRIR AU GRAND BAZAR DE L’ÂME ET DU CORPS
   SANTÉ ET DÉRIVES SECTAIRES
   UN « THÉRAPEUTE » ACCUSÉ D’AVOIR SUSCITÉ DE FAUX SOUVENIRS TRAUMATISANTS DANS L'ESPRIT DE SES PATIENTS
   DÉRIVES SECTAIRES ET THÉRAPEUTIQUES : LES AGENCES REGIONALES DE SANTÉ SUR LA SELLETTE
   LA SCIENCE, CIBLE DES GOUROUS ET DES CHARLATANS THÉRAPEUTIQUES
   LE SÉNAT LANCE LA CHASSE AUX CHARLATANS DE LA MÉDECINE
   UN MÉDECIN NEW AGE, «GOUROU DES CRISTAUX», MIS EN EXAMEN.
   AYAHUASCA – UNE SECTE CHILIENNE HALLUCINOGÈNE SACRIFIE UN NOUVEAU-NÉ «POUR SAUVER LE MONDE».
   AYAHUASCA – AU PÉROU, UN CHAMAN ENTERRE EN CACHETTE LE CORPS D'UN JEUNE CALIFORNIEN DÉCÉDÉ APRÈS UN RITUEL.
  
  
  
  
  
  
A lire sans faute, à lire d’urgence « LE LIVRE NOIR DE L'EMPRISE PSYCHO-SPIRITUELLE», diffusion et distribution par le CCMM Editions.


© 2002-2005 - Association Psychothérapie Vigilance - France