Association loi 1901       
    
Psy… Vous avez dit psy ! Mais de quoi et de qui parlons-nous ? Les sigles et les abréviations sont souvent commodes, mais que recouvrent-ils en fait ? Un psy peut en cacher un autre. Une personne avertie en valant deux, il importe de prendre le temps de distinguer le vrai psy du faux, le professionnel formé et conscient de ses devoirs du pseudothérapeute autoproclamé à la formation non agréée par l’Etat. Psychiatre ? Psychologue clinicien ? Psychanalyste ? Psychothérapeute ? Psy… Et si nous allions jusqu’au bout des mots ?
 

Liste de difusion
ajoutez votre adresse

RECHERCHER...


  ACCUEIL

 ACTUALITÉ ET NOUVEAUTÉS
Communiqués de presse 2004
Communiqués de presse 2005
 

 CHAMANISME & NEOCHAMANISME

 COACHING ET DÉVELOPPEMENT PERSONNEL

 CONSEILS ET SUGGESTIONS

 DÉRAPAGES, DÉRIVES ET ESCROQUERIES

 DROGUES, ENTHÉOGÈNES, HALLUCINOGÈNES

 ENTRETIENS DE GUY ROUQUET AVEC...

 LÉGISLATION

 LEXIQUE

 MANIPULATION MENTALE

 NEW AGE ET MONDIALISATION

 OPINIONS

 PSY! ... PSY?

 QUESTIONS RÉPONSES

 RECHERCHER

 SANTÉ, SCIENCE ET FAUSSES SCIENCES

 SECTES ET DÉRIVES SECTAIRES

 SOUVENIRS : ALTÉRATION ET FALSIFICATION

 TÉMOIGNAGES
 SECTES : DE LA PATHOLOGIE A LA CRIMINALITE...


SECTES : DE LA PATHOLOGIE A LA CRIMINALITE


ENTRETIEN DE PASCALE DAVID AVEC JEAN-LOUP ROCHE,
PSYCHOLOGUE ET VICE-PRÉSIDENT DE L’ARIV (1)


Les récents événements qui ont troublé La Réunion - le rapt d’un adolescent par les adeptes d’une secte - ont révélé un phénomène qui, s’il n’est pas très répandu dans notre île, a de quoi inquiéter. La recherche d’une certaine spiritualité peut entraîner des dérives sectaires dont les conséquences peuvent être graves. Nous avons voulu savoir comment et pourquoi certains se laissent entraîner vers une secte. Autant de repères qui peuvent aider à se méfier et à combattre de tels agissements.

Vous avez étudié le phénomène dans la société réunionnaise et par rapport à l’environnement Océan Indien : peut-on dire qu’il y a dans la société réunionnaise des facteurs spécifiques de fragilisation à l’égard des sectes ?

Outre les facteurs habituels - sociaux, psychologiques... - généralement évoqués, certains facteurs peuvent favoriser ici l’emprise de sectes. L’histoire, marquée du sceau de l’esclavage, est porteuse d’un passé qu’il faut “exorciser” en quelque sorte. Cela peut être fait de différentes manières : on peut le faire sur un plan culturel, de manière tout à fait pacifique et équilibrée. Mais il peut y avoir aussi dans l’inconscient collectif une nécessité de recourir à des pratiques plus clandestines. Un autre facteur est le “mixage” des cultures : cela peut être très positif, mais quand des cultures se mêlent, il peut aussi y avoir des mélanges de pratiques syncrétiques pas toujours bien contrôlées. Il y a des rituels très particuliers ; les uns, très pacifiques, ne posent pas de problème ; d’autres sont mêlés de sorcellerie et d’occultisme.
La culture créole est empreinte d’une forte religiosité - ce qui peut être très épanouissant, dans une résultante spirituelle très positive - mais quelquefois, pour des esprits un peu faibles ou des personnes malades, cela peut prendre un tour socialement déviant.

Les personnes fragilisées par une situation précaire sont-elles des cibles plus faciles ?
Il n’y a pas que des personnes défavorisées qui se tournent vers les sectes. Il y a aussi des personnes issues de milieux favorisés, on devrait très vite le découvrir quand on connaîtra mieux la secte du « Cœur douloureux et immaculé de Marie ». Il se pourrait qu’on trouve autour, des gens qui ne sont pas du tout défavorisés, socio-économiquement parlant, ni en rupture de vie sociale. Et on trouve aussi dans les sectes des gens qui vivent une situation de grande précarité et de difficultés accrues par rapport à ce qu’on connaît en métropole. C’est ce qui fait la complexité des sectes : on y trouve des faibles d’esprit mais aussi des gens supérieurement intelligents, des gens en état de rupture ou de déséquilibre, un peu marginalisés mais aussi d’autres très bien ancrés dans une situation sociale plutôt confortable. C’est très hétérogène et l’on trouve cette hétérogénéité aussi bien chez les “gourous” que chez leurs adeptes. Certaines interdépendances sont très difficiles à saisir. La clandestinité de ces organisations, leur enfermement, rendent encore plus mystérieux le fonctionnement de ces groupes. Il n’y a pas d’interprétation unique et c’est ce qui rend très difficile une intervention, et plus encore un travail de prévention et d’information. Et aussi le traitement des victimes de sectes.

En tant que victimologue, vous intervenez généralement a posteriori. Comment pensez-vous qu’il faudrait intervenir, pour étendre la prévention ?
En tant que psychologue clinicien, spécialisé en victimologie, j’ai pu rencontrer effectivement des personnes, adultes ou enfants, ayant été traumatisées, quelquefois dans un état délirant, très pathologique. Et en tant que responsable de l’association réunionnaise de l’Institut de victimologie (ARIV), j’essaie d’aller vers un travail de sensibilisation et d’information allant dans le sens de la prévention. Ce n’est vraiment pas simple. Il y a tellement de facteurs qui interagissent que ce travail ne peut être qu’interdisciplinaire. Il ne peut se concevoir que sur la base d’un Collectif exerçant sa vigilance. Il faudrait la création d’une instance départementale qui puisse réunir par exemple les associations de parents, les enseignants, les juristes, la police, les travailleurs sociaux et un certain nombre d’associations... C’est en train de s’esquisser. A partir de 1990, suite à la visite dans l’île de M. Alain Vivien et la création de l’Observatoire national des sectes, il y a eu une prise de conscience au niveau national. Quand M. Vivien est venu ici, il y a eu la création de deux antennes d’associations nationales, l’association de Défense des Familles et de l’individu et le Conseil contre les manipulations mentales (ADEFI et CMM). Il y a eu une action à un moment donné, puis elle a été mise en sommeil... Mais les sectes sont toujours là. Il y aura des victimes, des gens traumatisés, des familles ruinées peut-être. Ce qui apparaît étonnant dans le cas de cette secte - qui n’est certainement pas la seule à agir dans l’ombre -c’est qu’elle semble très organisée, très structurée, avec un réseau qui n’est pas seulement local mais peut-être aussi international.

Peut-on parler de “réseau international” dans le cas de cette organisation ?
Le “gourou” réunionnais disait être en liaison avec un prophète australien bien connu. Les déclarations officielles de Juliano Verbard, bien que délirantes, étaient en référence à l’ordre de Saint-Charbel, en Australie (Nouvelles Galles du Sud) et le “prophète” William Kamm est lui aussi empêtré dans des affaires de pédophilie...
Il y a de troublantes coïncidences entre les aspects “délinquantiels” de la conduite de Juliano Verbard et celle de ce “prophète” australien de 57 ans, qui se considère comme son père spirituel et son référent. Il appelle le groupe du “Lys d’amour” « les chars d’élite de La Réunion ». C’est ce qu’on trouve en cherchant dans les liens internet de Juliano Verbard. Ces sectes, dans leur noyau dur, ne concernent que très peu de gens - surtout à La Réunion - mais Internet fonctionne à fond ; c’est un des nouveaux moyens des sectes. Je ne sais s’il faut s’attendre à trouver un réseau international à partir de La Réunion mais en tout cas le lien avec le prophète australien d’origine allemande, est connu et avéré.
Quand William Kamm s’adresse à Juliano Verbard, il l’appelle “son petit prophète” et son “Petit Abraham du Nouvel Age”. Des messages ont été envoyés au “Petit soldat de l’espérance et de la vérité de La Réunion”. Il y a un lien entre eux, on ne sait pas exactement de quel ordre. Cela n’est peut-être qu’un lien épistolaire, par courriel, pas nécessairement financier ou autre. Mais un pont est établi. Ce n’est pas un petit groupe au fonctionnement complètement autarcique ; il y a des ouvertures sur le monde extérieur. Le groupe de Juliano Verbard communique à distance par des moyens virtuels avec un centre qui apporte un modèle extérieur.

Les gourous sont-ils toujours des malades, des psychopathes ?
Il n’y a pas un seul modèle de gourou. Il y en a de très pathologiques, comme l’ont montré plusieurs affaires qui ont défrayé la chronique en France et surtout aux Etats-Unis, où l’on a eu beaucoup de cas, et de type très apocalyptique. C’étaient d’authentiques malades mentaux, dont certains ont été internés en psychiatrie. C’est vrai que beaucoup sont des paranoïaques mégalomanes, atteints de délires hallucinatoires, ou des psychotiques. Mais je crois aussi que d’autres sont de réels escrocs, dotés d’une personnalité certainement difficile, sans que cela relève de la psychiatrie, et qui ont une intelligence perverse. Que ce soit délirant ou non, ils exercent une emprise, une influence négative sur leur entourage. Ils sont en situation de domination et recherchent l’asservissement de leur entourage, dans une affirmation de soi démesurée. C’est évident qu’il y a toujours des causes psychologiques, qui permettent d’expliquer - sans les justifier- les agissements de personnes qui peuvent être véritablement criminelles. Un exemple en est donné avec le cas du “prophète” réunionnais : il est censé avoir violé, il a volé et a peut-être organisé le kidnapping. Il est apparemment dans une dimension autre que pathologique...

Et du côté des adeptes, comment comprendre que des gens sains se laissent dominer, et a fortiori qu’ils puissent l’être par des malades ?
Du côté des adeptes, c’est aussi très divers. On dit “ce sont toujours des victimes”. Certes, elles le sont dans la mesure où elles subissent ce qui se passe. Elles sont endoctrinées, enrôlées de force, surtout les enfants. Mais il y en a aussi qui sont exaltés mais qui restent conscients, et qui sont des collaborateurs, des gens qui participent au phénomène d’emprise.
Du côté des adeptes, il y a ce qu’on appelle les victimes passives, qui deviennent quelquefois des victimes consentantes et qui peuvent devenir ensuite des collaborateurs du système d’oppression. C’est ce qui fait la complexité de la situation.

Est-ce que vous avez des propositions à faire sur la façon d’organiser la prévention du risque que représentent d’authentiques sectes ?
Je crois qu’il faudrait refaire un état des lieux : combien de sectes, où ? Par définition elles vont se cacher, mais il en est d’autres qui ne se cachent pas. Les sectes sont répertoriées ici comme elles le sont au niveau national. Après l’identification de ces mouvements, il faut voir quels sont les plus dangereux, ceux qui ont la plus forte charge criminogène.
Il y a des victimes qui ne se signalent pas, mais il y en a d’autres qui osent parler, qui ont pu s’échapper du système et qui, un peu comme dans les systèmes maltraitants et incestueux, ont osé prendre la parole. Il faut avoir les moyens de recevoir ces gens. La consultation de psychiatrie ne suffit pas toujours, il faut quelquefois des gens formés spécialement à ce mode de prise en charge. Contrer une emprise, c’est lutter contre une “programmation” du cerveau. Ce sont des techniques très particulières, pas très bien connues en France d’ailleurs ; elles sont plus souvent pratiquées au Canada ou en Belgique, où des gens se sont spécialisés pour ce genre de suivi. Ensuite il faut pouvoir évaluer le degré de dangerosité d’une secte, ce qui est un peu aléatoire : on passe facilement de “l’angélisme” au “démoniaque”. Le masque angélique parfait est très souvent présent au départ de la relation. Cela n’empêche pas ensuite des actions démontrant un aspect pervers. Parmi les gourous, certains sont dès le départ très exaltés et agressifs. D’autres sont plutôt d’une extrême amabilité, pour mieux séduire et capter l’attention des endoctrinés. On peut trouver des cas de figure très divers et on ne le sait jamais à l’avance.

1. ARIV : Antenne Réunionnaise de l'Institut de Victimologie.

* Article paru dans Témoignages le mardi 7 août 2007 (Page 3)
URL :
http://www.temoignages.re/article.php3?id_article=23943 
Témoignages 6, rue du général Emile Rolland 97420 Le Port
Directeur de publication: Jean Marcel Courteaud

Note de Psychothérapie Vigilance.
Jean-Loup ROCHE a commencé par enseigner la Psychologie et l'Ethnologie de 1972 à 1977 dans les Universités Paris V et Paris VII. Il a exercé ensuite comme psychologue clinicien et psychothérapeute à la Réunion de 1977 à 1984. Il a dirigé le Service Réfugiés au Siège central de la Croix-Rouge Française de 1984 à 1988. De retour à l'Ile de la Réunion en 1988, il a enseigné à l'Université; en tant que chargé de mission et formateur en Relations Humaines à l'IRTS, il a développé localement la Victimologie. Il est vice-président fondateur de l'Antenne Réunionnaise de l'Institut de Victimologie. Il est expert-psychologue près la Cour d'Appel de St Denis de la Réunion depuis 1988. Il est l'auteur d'articles en Psychologie et Anthropologie sur l'Afrique Noire et la Réunion dans des revues de sciences humaines.


Sommaire
Imprimer la page Envoyer le lien de cette page à un ami Nous contacter
ACTUALITÉ...
   "MES VRAIS SOUVENIRS DES FAUX SOUVENIRS INCESTUEUX" par Jacques Trouslard
   PSYCHOGENEALOGIE
   L'AYAHUASCA EST UN STUPEFIANT (mai 2005) CONFIRMATION DU CONSEIL D'ETAT (déc. 2007)
   SCIENTOLOGIE ET COURRIER DES LECTEURS
   QUAND LES PSYS DERAPENT
   BERT HELLINGER ET LES CONSTELLATIONS FAMILIALES
   MINISTERE DE LA SANTE ET FORMATION DES FUTURS PSYCHOTHERAPEUTES
   INFLATION DES GOUROUS, JUSTICE ET POLITIQUE
   LUTTE DISCRETE CONTRE LES SECTES
   SOPHROLOGIE ET REGLEMENTATION
   DU DANGER D'ALLONGER LES GOUVERNANTS SUR UN DIVAN
   L'HOMEOPATHIE N'EST PLUS REMBOURSEE EN SUISSE
   KINESIOLOGIE ET DERIVES SECTAIRES
   DANGER POUR LA SANTE DE PRODUITS AYURVEDIQUES
   ETAT DE FAIBLESSE ET SECRET PROFESSIONNEL
   MEDECINES DOUCES, PARALLELES, ALTERNATIVES
   TOGO : RAVAGES DE LA MEDECINE DITE TRADITIONNELLE
   SOPHRO-DYNAGOGIE?
   LA REGRESSION INTELLECTUELLE AU CENTRE DE LA MANIPULATION MENTALE
   DANS LA SECTE (BD)
   NOUVEAU PRESIDENT A LA MIVILUDES
   HOUELLEBECQ, RAELIENS ET UNADFI
   PSYCHOTHERAPIE, DEMOCRATIE ET LOI
   DE L'ORDRE SUR LA PLANETE PSY
   MIVILUDES : AIDER LES VICTIMES A TEMOIGNER
   LA VACCINATION, UN DROIT DE L'HOMME
   QUI A PEUR DE SIGMUND FREUD?
   CHOISIR UNE FORMATION SANS RISQUE DE MANIPULATION
   SECTES ET ASSOCIATIONS REGIES PAR LA LOI DE 1901?
   TEMOIGNAGE SUR LA SCIENTOLOGIE DE SON ANCIEN DIRIGEANT EN AUTRICHE
   KINESIOLOGIE ET MINISTERE DE LA SANTE (2005/2006)
   PROCES D'OUTREAU ET EXPERTS EN PSYCHOLOGIE
   LES CHARLATANS SONT PARMI NOUS
   LES SECTES EN EMBUSCADE
   LES GOUROUS EN BLOUSE BLANCHE ET EN CRAVATE SOUS SURVEILLANCE
   LES DEMANDEURS D'UNE DISSOLUTION DE L'UNADFI DEBOUTES
   RANDONNEES ET DERIVES SECTAIRES
   POLEMIQUE SUR L'ACCES DIRECT AU PSYCHIATRE
   DURCISSEMENT A LA MIVILUDES
   RESPIRIANISME : DECES BIEN EMBARRASSANTS
   NOUVELLE BATAILLE CONTRE L'ETAT POUR LA PLANETE PSY
   USAGE DU TITRE DE PSYCHOTHERAPEUTE (avant-projet du décret d'application du 10/1/06)
   COMMUNICATION FACILITEE ET ESCROQUERIE
   LES PRIORITES POUR LA SANTE MENTALE
   PSYCHOTHERAPEUTES ET REGLEMENTATION : PATIENTS ET VICTIMES VEULENT AVOIR AFFAIRE A DE VRAIS PROFESSIONNELS
   L'USAGE DU TITRE DE PSYCHOTHERAPEUTE REGLEMENTE
   A VOIR : SAUF LE RESPECT QUE JE VOUS DOIS... (film)
   PSYCHOTHERAPIE VIGILANCE A " C DANS L'AIR" (FRANCE 5)
   UTILISATION DES ANTIDEPRESSEURS CHEZ L'ENFANT ET L'ADOLESCENT
   LES DEPUTES VEULENT MIEUX PROTEGER LES ENFANTS (SECTES)
   LE MINISTERE DE LA SANTE VEUT-IL TUER LA PROFESSION DE PSYCHOLOGUE ?
   LA LOI QUI AUTORISERA EN FRANCE LES CHARLATANS DANS LE CHAMP DU SOIN EN SANTE MENTALE
   ALERTE AUX THERAPEUTES AUTO-PROCLAMES
   PSEUDO-THERAPEUTES ET LUTTE ANTI-SECTES
   PSYCHOTHERAPIES : L’UNADFI DENONCE UN RECUL DU MINISTERE DE LA SANTE
   GUY ROUQUET : EN FINIR AVEC LES "DERAPEUTES" (sectes et psychothérapeutes)
   RENCONTRE DE PSYCHOTHERAPIE VIGILANCE AVEC LE DOCTEUR BERNARD BASSET (D.G.S)
   IBOGA : MORT MYSTERIEUSE LORS D'UNE CURE DITE DE DESINTOXICATION
   ECOLE ET SECTES : ENTRETIEN DE DANIEL GROSCOLAS AVEC ANNA MBONJO
   MIVILUDES : NEW AGE, CHAMANISME, TAKIWASI, AYAHUASCA, IBOGA, ESCROQUERIE, DERIVE SECTAIRE, DANGERS POUR LA SANTE…
   SECTES: "NON, MONSIEUR JEAN-CLAUDE GUILLEBAUD" par JACQUES TROUSLARD
   "LAÏCITE - SECTE - RELIGION"
   GUY ROUQUET, PRESIDENT DE PSYCHOTHERAPIE VIGILANCE, AUDITIONNE PAR LA COMMISSION D’ENQUÊTE PARLEMENTAIRE SUR LES SECTES ET LES MINEURS
   GUY ROUQUET A L’ASSEMBLEE : ALERTE AUX DERAPEUTES (SECTES, FAUX PSYCHOTHERAPEUTES, FAUX SOUVENIRS, ENTHEOGENES, NEW AGE)
   AFSI : ALERTE FAUX SOUVENIRS INDUITS
   LA MODE DES COACHS
   TITRE DE PSYCHOTHERAPEUTE ET DECRET : JEAN-MICHEL DUBERNARD ET BERNARD ACCOYER ECRIVENT A DOMINIQUE DE VILLEPIN.
   LETTRE DE PSYCHOTHERAPIE VIGILANCE AU PREMIER MINISTRE (15/12/2006)
   PSYCHOTHERAPEUTES : L'ACHARNEMENT DE JACQUES-ALAIN MILLER EST SUSPECT
   TITRE DE PSYCHOTHERAPEUTE : BERNARD ACCOYER ECRIT A XAVIER BERTRAND (18/1/2007)
   PSYCHOTHERAPIE VIGILANCE ECRIT AU SENAT (16 janvier 2007)
   LES ORGANISATIONS DE PSYCHOLOGUES * ET L'USAGE DU TITRE DE PSYCHOTHERAPEUTE (26/01/2007)
   SECTES ET DERIVES SECTAIRES : LE RAPPORT ANNUEL DE LA MIVILUDES (24/01/2007)
   STAGE MORTEL A L’IBOGA EN ARDECHE : MALLENDI, NGANGA DE MEYAYA, ECROUE
   PSYCHOTHERAPEUTES ET MINISTERE DE LA SANTE ET DES SOLIDARITES (10 octobre 2006)
   DAVID LYNCH ET LA MEDITATION TRANSCENDANTALE
   LE PSYCHO-SPIRITUEL ET SES VIOLENCES INSIDIEUSES
   "PSYCHOTHERAPIE RELATIONNELLE": INCOHERENCE EPISTEMOLOGIQUE ET MECONNAISSANCE DE LA PSYCHOPATHOLOGIE
   CERVEAU DROIT, CERVEAU GAUCHE : LE MYTHE
   LE MIROIR AUX ALOUETTES DES THERAPIES DITES SPIRITUELLES
   LA KINESIOLOGIE, UNE CREATION PATAMEDICINALE DE BRIC ET DE BROC
   L'IBOGA EST UN STUPEFIANT (mars 2007) - CONFIRMATION DU CONSEIL D'ETAT (mars 2009)
   ECHANGE DE CORRESPONDANCE ENTRE LE PR. JEAN-MICHEL DUBERNARD ET GUY ROUQUET (Sectes)
   LES BEATITUDES : DERIVES D'UNE COMMUNAUTE ET DES MEDECINS DE L'ÂME
   MEDECINES PARALLELES ET PHYTOTHERAPIE
   PHILIPPE GROSBOIS - PSYCHOLOGUE ENSEIGNANT-CHERCHEUR - S'ENTRETIENT AVEC GUY ROUQUET SUR LES ENJEUX ET INCIDENCES DE LA REGLEMENTATION DU TITRE DE PSYCHOTHERAPEUTE
   COACH, COACHING ET ADDICTION
   AYAHUASCA - SANTO DAIME - ETATS-UNIS
   AYAHUASCA ET SECTES HALLUCINOGENES AU BRESIL... ET EN ITALIE
   CLAUDE SABBAH ET LA CHARLATANESQUE «DEPROGRAMMATION BIOLOGIQUE» A LA SORBONNE !
   LE MAGNIFIQUE DISCOURS DU CHEF INDIEN SEATTLE EST UN FAUX
   SECTES : DE LA PATHOLOGIE A LA CRIMINALITE
   LES CHARLATANS DE LA SANTE . . . COLLOQUE SUR LES PRATIQUES THERAPEUTIQUES DEVIANTES ET LEURS CONSEQUENCES SUR LA SANTE PHYSIQUE ET MENTALE
   TAKIWASI: "L'AYAHUASCA, LE SERPENT ET MOI" ANALYSE DU FILM PAR JACQUES TROUSLARD
   "VOICI VENU LE TEMPS DES DERAPEUTES : DU SERMENT D'HIPPOCRATE AU SERPENT COSMIQUE" par Guy ROUQUET
   LES ENTREPRISES FACE AU RISQUE SECTAIRE
   OFFENSIVES CONTRE DARWIN AUX ETATS-UNIS
   UNE TENEBREUSE AFFAIRE : NON–LIEU «CONSTERNANT» EN FAVEUR DE LA SCIENTOLOGIE.
   SECTES : LE RAPPORT ANNUEL 2007 DE LA MIVILUDES DENONCE LES NOUVELLES DERIVES
   "EN FRANCE, LES SECTES SONT «UN VRAI PROBLEME» par Jacques TROUSLARD
   SECTES ET PSYCHOSECTES HALLUCINOGENES: "DROGUES POUR "VOIR " DIEU". TEMOIGNAGE
   "LA THEORIE DU COMPLOT" ILLUSTREE PAR MARION COTILLARD
   DERIVES SANITAIRES, SECTAIRES ET THERAPEUTIQUES... ENTRETIEN D'HELENE DELMOTTE AVEC JEAN-MICHEL ROULET, PRESIDENT DE LA MIVILUDES
   BERNARD ACCOYER ET LES SECTES...
   CHOISIR SON PSY : REGISTRE NATIONAL DES PSYCHOTHERAPEUTES
   SECTES SUR INTERNET : L'IMPUNITE
   DERIVES THERAPEUTIQUES, DU PHENOMENE DE MODE AUX SECTES...
   SECTES: JEAN-MICHEL ROULET REPOND AUX QUESTIONS POSEES PAR LES INTERNAUTES
   LA JUSTICE S'INTERESSE AUX DERIVES DE LA COMMUNAUTE DES BEATITUDES
   TRIBUNE DE BERNARD ACCOYER : "INFORMER, GARANTIR, PROTEGER, N'EST PAS TUER LES "PSYS", AU CONTRAIRE".
   LES "PSYS" VENT DEBOUT CONTRE UN PROJET DE DECRET
   LA FECRIS AUX ENTRETIENS DE LA PSYCHOLOGIE (juillet 2008)
   DROGUE ET EMPRISE MENTALE
   LA "SIGMUND FREUD UNIVERSITE" FACE AUX INTERROGATIONS DE PSYCHOTHERAPIE VIGILANCE
   ESPAGNE : DEMANTELEMENT D’UNE ASSOCIATION QUI ORGANISAIT DES FÊTES AVEC DU « YAGE » (AYAHUASCA)
   AYAHUASCA, «VOYAGES CHAMANIQUES» ET «ENVOYE SPECIAL» : LE CSA DONNE RAISON A PSYCHOTHERAPIE VIGILANCE ET INTERVIENT AUPRES DE FRANCE TELEVISIONS.
   REGISTRE NATIONAL DES PSYCHOTHERAPEUTES - MISE EN GARDE DE PSYCHOTHERAPIE VIGILANCE
   IBOGA : UN "GUERISSEUR" ARRÊTE APRES LE DECES D'UNE "PATIENTE" (Guinée équatoriale)
   COACHS EN TOUT GENRE - ATTENTION A LA MANIPULATION !
   BWITI, SECTE INITIATIQUE HALLUCINOGENE: IBOGA, DECES, FETICHISME ET PROFANATION DE SEPULTURES...
   AYAHUASCA ET TOURISME CHAMANIQUE : VOYAGE AU BOUT DE L'HORREUR EN AMAZONIE POUR DEUX JEUNES ITALIENS
   MISE EN EXAMEN D'UNE PRETENDUE PSYCHOLOGUE POUR USAGE DE FAUX ADMINISTRATIFS : L'EXPERTE JUDICIAIRE N'AVAIT PAS SES DIPLÔMES
   LE RAPPORT ANNUEL DE LA MIVILUDES A ETE REMIS AU PREMIER MINISTRE LE 19 MAI 2009
   GUY ROUQUET, PRESIDENT DE PSYCHOTHERAPIE VIGILANCE, S'ENTRETIENT AVEC CHRISTOPHE RUIZ (juin 2009)
   UNE PSYCHOTHERAPIE PRESENTE-T-ELLE DES DANGERS ?
   LA "MEDECINE PSYCHEDELIQUE" ET LE SYNDROME DE MERLIN
   NEOCHAMANISME : TROIS MORTS PENDANT LA RETRAITE «SPIRITUAL WARRIOR» DE SEDONA, LE CENTRE NEW AGE DE L’ARIZONA…
   LE CULTE DU "THE" FAIT HALLUCINER LES ETATS-UNIS...
   Dr OLIVIER CHAMBON, PSYCHIATRE SPIRITUEL : "MEDECINE PSYCHEDELIQUE" ET SYNDROME DE MERLIN...
   LA "COMMUNICATION FACILITEE" DERRIERE LE CAS ROM HOUBEN ? OUI, LA SUPERCHERIE DEVOILEE PAR LE NEUROLGUE DU PATIENT...
   "ON A TUE MA MERE !": NATHALIE DE REUCK
   DATURA ET LESIONS IRREVERSIBLES
   MOYENS DEPLOYES PAR LE GOUVERNEMENT POUR SURVEILLER ET PREVENIR LES DERIVES SECTAIRES ET THERAPEUTIQUES
   AYAHUASCA DANS SECTES ET COMMUNAUTES RELIGIEUSES (ALERTE EN ITALIE)
   LE GOUROU NEOCHAMAN INCULPE DE MEURTRE
   LE GOUVERNEMENT DU BRESIL AUTORISE L'USAGE D'UN HALLUCINOGENE A DES FINS RELIGIEUSES
   2012 ET LA FIN DU MONDE : CE QU'EN DISENT LES CHAMANS MAYAS
   LE COACHING : ENTRETIEN DE GUY ROUQUET AVEC ELSA ROUDEN ET LOUIS SAN
   GUY ROUQUET : LES NOUVELLES DERIVES SECTAIRES DE LA PSYCHOTHERAPIE
   CES INQUIETANTS NOUVEAUX CHAMANS - ALERTE SUR CES GOUROUS ET LES DROGUES QU'ILS UTILISENT, DONT L'IBOGA...
   L'USAGE DU TITRE DE PSYCHOTHERAPEUTE EST REGLEMENTE : TEXTE DE LOI, DECRET D'APPLICATION ET ARRÊTES (9 juin 2010)
   LE CHAMAN QUI SACRA EVO MORALES ARRÊTE POUR NARCOTRAFIC
   REGARDS SUR LA REGLEMENTATION DE L'USAGE DU TITRE DE PSYCHOTHERAPEUTE
   QUE FAIRE EN CAS DE PROBLEME AVEC UNE PRATIQUE NON CONVENTIONNELLE ?
   CHASSE AUX SORCIERES : UN CHAMAN EMPOISONNE 30 FEMMES DANS L'EST DE L'INDE
   QUI PEUT DISPENSER DES SOINS EN FRANCE ?
   COMMENT EVOLUE LA PSYCHOTHERAPIE EN LIGNE AUX ETATS-UNIS?
   LE MINISTERE DE LA SANTE CHERCHE A LUTTER CONTRE LES PRATIQUES SECTAIRES DANS LE DOMAINE THERAPEUTIQUE
   HOMMAGE A JACQUES TROUSLARD
   GUY ROUQUET S'ENTRETIENT AVEC BULLES (UNADFI) SUR LE CHAMANISME TRADITIONNEL ET LE NEOCHAMANISME CONTEMPORAIN
   COMMENT LA SCIENTOLOGIE SE RETROUVE SUSPECTEE DE TRAFIC D'ÊTRES HUMAINS
   LA PEUR DE L'ANGOISSE, UN MARCHE PORTEUR
   RITUEL CHAMANIQUE - L'ORGANISATEUR CONDAMNE POUR UTILISATION DE STUPEFIANTS (AYAHUASCA)
   ABUS DE FAIBLESSE - MANIPULATION MENTALE MISE EN EXAMEN D'UNE VOYANTE...
   LES PUBLICITES VANTANT LES BENEFICES THERAPEUTIQUES PROCURES PAR UN OBJET, UN APPAREIL OU UNE METHODE DOIVENT ÊTRE PROUVEES (Interdiction notifiée à une firme avec rappel du Code de la Santé publique)
   LA SOMBRE FIN DE CARRIERE D'UN "GOUROU" PRÔNANT LE RETOUR AUX ORIGINES DE L'HOMME
   SAÏ BABA, LE "GOUROU" AFFAIRISTE EST MORT; SON ENTREPRISE DEMEURE...
   HOMMAGE A JACQUES MIQUEL, PRESIDENT DU CENTRE CONTRE LES MANIPULATIONS MENTALES (CCMM)
   BEATITUDES : NOUVEAUX STATUTS ; PHILIPPE MADRE REDUIT A L'ETAT LAÏC.
   UNE FRANCAISE MEURT AU PEROU APRES UNE INGESTION D'AYAHUASCA
   PSYCHOTHERAPIE, PSYCHOTHERAPEUTES, PSYCHOPRATICIENS… ? DE LA NECESSITE D’ASSOCIER LA PROTECTION D’UN TITRE A CELLE DE L’EXERCICE ATTENANT
   DROGUE A L'IBOGA : IL ERRE SOUS LA PLUIE, PIEDS NUS ET EN ETAT DE PANIQUE.
   LA BIOLOGIE TOTALE : UNE TECHNIQUE SECTAIRE QUI SE REPAND EN EUROPE
   BEATITUDES : LE CENTRE CONTRE LES MANIPULATIONS MENTALES INTERPELLE L’EPISCOPAT FRANÇAIS AU SUJET DES VICTIMES DE LA COMMUNAUTE.
   LES BEATITUDES EN REDRESSEMENT SPIRITUEL
   IBOGA - CHAMAN ET ASSISTANTS DEVANT LA JUSTICE A PRIVAS
   AYAHUASCA. UN TOURISTE FRANÇAIS DÉCÈDE APRÈS UN RITUEL AU CENTRE PÉRUVIEN «ESPÍRITU DE ANACONDA»
   AYAHUASCA - SANTO DAIME - UN ARDECHOIS EN GARDE A VUE
   DE LA NECESSITE DE PROTEGER L'EXERCICE DE LA PSYCHOTHERAPIE
   LES STAGES PSYCHO-SPIRITUELS CONTROVERSÉS D'AGAPÉ-THÉRAPIE DE BERNARD DUBOIS (BÉATITUDES)
   SPIRITUEL ET PSYCHOLOGIE : « DES CONFUSIONS, PARFOIS LOURDES DE CONSEQUENCES MALHEUREUSES » RECONNAÎT L’ÉGLISE CATHOLIQUE DE FRANCE
   LE LENT DECLIN DE LA PSYCHANALYSE
   MOURIR POUR GUÉRIR AU GRAND BAZAR DE L’ÂME ET DU CORPS
   SANTÉ ET DÉRIVES SECTAIRES
   UN « THÉRAPEUTE » ACCUSÉ D’AVOIR SUSCITÉ DE FAUX SOUVENIRS TRAUMATISANTS DANS L'ESPRIT DE SES PATIENTS
   PSYCHO-SPIRITUEL: PIRE QU'UNE IMPOSTURE, UNE MONSTRUOSITE...
   PSYCHOTHÉRAPIE, SANTÉ , SECTES, SÉNAT, GUY ROUQUET: «Gouverner le monde sous couvert de ‘thérapie’ et de psycho-spirituel»
   DÉRIVES SECTAIRES ET THÉRAPEUTIQUES : LES AGENCES REGIONALES DE SANTÉ SUR LA SELLETTE
   LA SCIENCE, CIBLE DES GOUROUS ET DES CHARLATANS THÉRAPEUTIQUES
   LE SÉNAT LANCE LA CHASSE AUX CHARLATANS DE LA MÉDECINE
   UN MÉDECIN NEW AGE, «GOUROU DES CRISTAUX», MIS EN EXAMEN.
   «PAPE DES MÉDECINES NON CONVENTIONNELLES», ALAIN SCOHY EST INDÉSIRABLE EN FRANCE.
   PAS UN SOU POUR LES SECTES !
   AYAHUASCA – UNE SECTE CHILIENNE HALLUCINOGÈNE SACRIFIE UN NOUVEAU-NÉ «POUR SAUVER LE MONDE».
   AYAHUASCA – AU PÉROU, UN CHAMAN ENTERRE EN CACHETTE LE CORPS D'UN JEUNE CALIFORNIEN DÉCÉDÉ APRÈS UN RITUEL.
   GUY ROUQUET S'ENTRETIENT AVEC ROBERTE HAMAYON, ANTHROPOLOGUE, SUR LE CHAMANISME
  
  
  
  
  
  
A lire sans faute, à lire d’urgence « LE LIVRE NOIR DE L'EMPRISE PSYCHO-SPIRITUELLE», diffusion et distribution par le CCMM Editions.


© 2002-2005 - Association Psychothérapie Vigilance - France