Association loi 1901       
    
Psy… Vous avez dit psy ! Mais de quoi et de qui parlons-nous ? Les sigles et les abréviations sont souvent commodes, mais que recouvrent-ils en fait ? Un psy peut en cacher un autre. Une personne avertie en valant deux, il importe de prendre le temps de distinguer le vrai psy du faux, le professionnel formé et conscient de ses devoirs du pseudothérapeute autoproclamé à la formation non agréée par l’Etat. Psychiatre ? Psychologue clinicien ? Psychanalyste ? Psychothérapeute ? Psy… Et si nous allions jusqu’au bout des mots ?
 

Liste de difusion
ajoutez votre adresse

RECHERCHER...


  ACCUEIL

 ACTUALITÉ ET NOUVEAUTÉS

 CHAMANISME & NEOCHAMANISME

 COACHING ET DÉVELOPPEMENT PERSONNEL

 CONSEILS ET SUGGESTIONS

 DÉRAPAGES, DÉRIVES ET ESCROQUERIES

 DROGUES, ENTHÉOGÈNES, HALLUCINOGÈNES

 ENTRETIENS DE GUY ROUQUET AVEC...

 LÉGISLATION

 LEXIQUE

 MANIPULATION MENTALE

 NEW AGE ET MONDIALISATION

 OPINIONS

 PSY! ... PSY?

 QUESTIONS RÉPONSES

 RECHERCHER

 SANTÉ, SCIENCE ET FAUSSES SCIENCES

 SECTES ET DÉRIVES SECTAIRES

 SOUVENIRS : ALTÉRATION ET FALSIFICATION

 TÉMOIGNAGES
 LES ENTREPRISES FACE AU RISQUE SECTAIRE...


LES ENTREPRISES FACE AU RISQUE SECTAIRE

"Il y a un déficit considérable de connaissance du phénomène sectaire
dans les entreprises" Jean-Michel Roulet

ENTRETIEN AVEC JEAN-MICHEL ROULET
Président de la MIVILUDES

Paris, Jeudi 13 décembre 2007. La Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires) publie, ce jeudi 13 décembre 2007, un guide informatif sur les menaces sectaires, destiné spécifiquement aux entreprises. Ce vade-mecum, intitulé "Les entreprises face au risque sectaire", vise à donner aux responsables économiques les outils nécessaires pour détecter et mesurer les risques d'intrusion de mouvements sectaires dans l'entreprise. Pour Jean-Michel Roulet, président de la mission interministérielle, la publication de ce guide intervient "au bon moment", alors qu'émerge réellement le risque sectaire dans la sphère économique.

L'AEF. Comment est née l'idée de ce guide à destination des entreprises?
Jean-Michel Roulet - Depuis environ trois ans, de plus en plus de responsables d'entreprise et de représentants syndicaux nous sollicitent car ils s'interrogent sur certaines pratiques et s'inquiètent de l'éventualité de menaces sectaires. Ainsi, certains salariés, à l'issue d'un stage de formation, ont fait état de leurs doutes quant au contenu de l'enseignement ou aux consignes données par les formateurs aux stagiaires. Ou encore, des dirigeants d'entreprise remettent en cause les méthodes de certains prestataires, qui tentent de les rendre prisonniers d'un savoir-faire. Ces demandes nous ont incités à aborder différemment le phénomène sectaire: jusque-là, nous l'avions observé comme une relation de personne à personne. Désormais, on voit qu'il peut aussi toucher une entité économique, dans une relation de personne à société, voire de société à société. L'intérêt porté à la question par le CES et la mission sénatoriale sur la formation professionnelle nous ont poussés à aller plus loin et à interroger directement les acteurs.

L'AEF. Quelle perception les responsables économiques ont-ils du risque sectaire en entreprise?
Jean-Michel Roulet -
  Il y a un déficit considérable de connaissances sur ce phénomène dans l'entreprise. C'est du moins ce qui ressort de l'enquête que nous avons menée auprès de 200 chambres consulaires et entreprises de tailles diverses. En fait, le problème sectaire n'avait été détecté que par des grands groupes. De plus, la dérive sectaire n'inquiète les entreprises que dans la mesure où elle porte atteinte à l'outil de production, y compris les ressources humaines. D'où la nécessité d'informer les différents acteurs de l'entreprise (dirigeants, encadrement, syndicats, salariés) sur la nature du phénomène, et de leur donner des clés pour prévenir le risque ou réparer les dommages subis le cas échéant. Cela dit, dans l'entreprise, la question fait consensus: la direction et les syndicats sont prêts à faire front pour lutter contre les atteintes à l'intégrité de l'entreprise et de ses salariés.

L'AEF. Pourquoi les entreprises constituent-elles une nouvelle cible pour les mouvements sectaires?
Jean-Michel Roulet - On observe un certain désintérêt du grand public pour la chose spirituelle et ésotérique, après le déclin des mouvements de type 'new age'. On est dans une phase très matérialiste: les gens veulent avant tout conserver leur emploi ou leur niveau de revenus. Les organisations sectaires se sont donc adaptées pour proposer quelque chose dans ce domaine. En particulier, les salariés sont en demande de formation professionnelle pour s'adapter à l'évolution de leur entreprise et du milieu professionnel. Les mouvements sectaires utilisent donc la prestation de service de formation, sous une forme "psychologisante", pour pénétrer dans l'entreprise. C'est un moyen pour eux de gagner de l'argent, clé de leur développement et de leur survie. Dans un second temps, ils tentent de faire de l'entreprise un client captif, voire d'instaurer une emprise mentale sur les salariés ou le dirigeant, par exemple en proposant des formations complémentaires hors temps de travail.

L'AEF. Comment procèdent concrètement les organisations sectaires pour imposer leur influence dans une entreprise?
Jean-Michel Roulet -
  Les mouvements sectaires n'agissent pas différemment dans l'entreprise que dans les rapports de personne à personne. Il s'agit d'isoler l'individu de son environnement, de tout ce qui était sa vie auparavant, avant de le formater selon la volonté du mouvement ou du gourou. Dans certains cas, les organisations sectaires se tiennent à carreau, respectent à la lettre le cahier des charges, pour pouvoir se prévaloir de compter parmi leurs clients des grandes entreprises. Elles s'en servent ensuite de référence pour approcher d'autres entreprises.

L'AEF. Quels sont les risques concrets pour les entreprises?
Jean-Michel Roulet -  Au-delà de l'emprise mentale exercée sur certains salariés ou dirigeants de la société, les exigences financières des mouvements peuvent aller jusqu'à la commission de délits, comme le détournement de fonds. De plus, les mouvements sectaires peuvent influer sur la prise de décision des dirigeants. Même si la première motivation est souvent financière, certains mouvements s'intéressent également à des questions stratégiques. Ainsi, un mouvement qui milite contre l'utilisation des psychotropes aura tout intérêt à pénétrer une entreprise pharmaceutique. Et même quand il n'y a pas de délit avéré, l'existence de liens établis entre une entreprise et un mouvement sectaire risque de nuire à la réputation de la société. Dès lors, les clients et partenaires économiques peuvent refuser de poursuivre leur relation avec eux.

Dépêche n°88515 © Copyright L'AEF et © Miviludes
L'AEF est une agence de presse créée en 1998 par deux journalistes, Marc Guiraud et Pascal Bouchard, rejoints dans les années suivantes par Jean-Michel Catin, Christophe Boulay, François Charpentier et Gilbert Azoulay. Equipe de 35 journalistes spécialisés à Paris et en région, l'AEF fournit de l'information dans les domaines suivants : Enseignement scolaire - Enseignement supérieur – Recherche – Jeunesse - Ressources humaines - Politiques de l'emploi - Formation professionnelle - Protection sociale – Cursus
Reconnue par la CPPAP (Commission paritaire de la presse et des agences de presse), l'AEF est inscrite sur la liste des agences de presse (décret paru au Journal officiel) et elle est membre de la FFAP (Fédération française des agences de presse).
http://www.aef.info/public/fr/nonabonne/equipe/aef.php?canal=Tous%20les%20domaines&nav1=equ&nbdepeche=


Sommaire
Imprimer la page Envoyer le lien de cette page à un ami Nous contacter
SECTES ET D&Eac...
   DE LA PSYCHOTHÉRAPIE A L’ALLÉGEANCE SECTAIRE suivi de "GOUVERNER LE MONDE SOUS COUVERT DE PSYCHOTHERAPIE ET DE PSYCHO-SPIRITUEL".
   LA DERIVE SECTAIRE
   PRATIQUES MEDICALES ET SECTES
   III - INCIDENCES DEONTOLOGIQUES.
   DANS LE CADRE DES PSYCHOTHERAPIES, DECELER LES FACTEURS DE RISQUES SECTAIRES
   QU’EST-CE QU’UNE SECTE ?
   LE MARCHE DE LA FORMATION ET LE RISQUE D’EMPRISE SECTAIRE DANS LES ENTREPRISES *
   SECTES ET ENTREPRISES : PRATIQUES SECTAIRES ET ACTIVITES PROFESSIONNELLES
   COMMENT LE PHENOMENE SECTAIRE SE BANALISE
   LE POUVOIR DES SECTES EN AMERIQUE LATINE
   DE X-FILES A LA SECTE : LA RECHERCHE D'UNE AUTRE VERITE
   SECTES ET RELIGIONS
   QUAND LES PRETOIRES DEVIENNENT TRIBUNES POUR LES SECTES
   ENTRER DANS UNE SECTE RESULTE-T-IL D’UN CHOIX ?
   LA DERIVE SECTAIRE : L’APPROCHE PSYCHOLOGIQUE
   LA MEDIATION IMPOSSIBLE
   LES SECTES A L'ASSAUT DE L'ENTREPRISE
   HISTOIRE D'URGENCES : SECTE IN THE CITY
   FAMILLES, DEVEZ-VOUS CRAINDRE LES SECTES ? (Belgique)
   UNE SECTE SOUPCONNEE DU RAPT D’UN ENFANT DE DOUZE ANS
   « MÊLEES CELESTES » A LA SECTE ?
   SECTES : "NOUS SOMMES TOUS VULNERABLES"
   SECTES : DE LA PATHOLOGIE A LA CRIMINALITE
   LES ENTREPRISES FACE AU RISQUE SECTAIRE
   SECTES : LE RAPPORT ANNUEL 2007 DE LA MIVILUDES DENONCE LES NOUVELLES DERIVES
   "EN FRANCE, LES SECTES SONT "UN VRAI PROBLEME" par Jacques TROUSLARD
   SECTES ET PSYCHOSECTES HALLUCINOGENES: "DROGUES POUR "VOIR" DIEU." TEMOIGNAGE.
   "GRANDE ENQUÊTE SUR LA SCIENTOLOGIE : UNE SECTE HORS-LA-LOI"
   DERIVES SANITAIRES, SECTAIRES ET THERAPEUTIQUES... ENTRETIEN D'HELENE DELMOTTE AVEC JEAN-MICHEL ROULET, PRESIDENT DE LA MIVILUDES
   SECTES SUR INTERNET : L'IMPUNITE
   COMMENT LES SECTES INFLUENCENT LES GOUVERNEMENTS EUROPEENS
   DERIVES THERAPEUTIQUES, DU PHENOMENE DE MODE AUX SECTES...
   SECTES : JEAN-MICHEL ROULET REPOND AUX QUESTIONS POSEES PAR LES INTERNAUTES
   SOUS COUVERT THERAPEUTIQUE, DE NOUVELLES SECTES SE DEVELOPPENT
   BWITI, SECTE INITIATIQUE HALLUCINOGENE: IBOGA, DECES, FETICHISME ET PROFANATION DE SEPULTURES...
   LE CULTE DU "THE" FAIT HALLUCINER LES ETATS-UNIS...
   DERNIERES MESURES PRISES POUR LUTTER CONTRE LES SECTES (J.O 2010)
   LES CARTELS DE LA DROGUE ET LE RECOURS A LA RELIGION : "UN MELANGE EXPLOSIF"
   AYAHUASCA DANS SECTES ET COMMUNAUTES RELIGIEUSES (ALERTE EN ITALIE)
   COMMENT LA SCIENTOLOGIE SE RETROUVE SUSPECTEE DE TRAFIC D’ÊTRES HUMAINS
   "INVITATION A LA VIE" (IVI) EST-IL UNE SECTE?
   "L'ADN SAIN ET CURATIF" DU GOUROU POUR MODIFIER "LE KARMA NEGATIF" DE FILLETTES...
   QU'EST-CE QU'UNE SECTE ?
   SAÏ BABA, LE "GOUROU" AFFAIRISTE EST MORT; SON ENTREPRISE DEMEURE...
   BEATITUDES : LE CENTRE CONTRE LES MANIPULATIONS MENTALES INTERPELLE L’EPISCOPAT FRANÇAIS AU SUJET DES VICTIMES DE LA COMMUNAUTE.
   COMBIEN DE SECTES ET D'ADEPTES EN FRANCE ? (J.O 17 mai 2011)
   SCIENTOLOGIE : DE L'ACCUSATION A LA CONDAMNATION EN APPEL POUR "ESCROQUERIE EN BANDE ORGANISEE"
   DOCUMENTS QUI ACCABLENT LA SCIENTOLOGIE
   ESCLAVE EN HAUTE MER : 12 ANS DANS LES GRIFFES DE LA SCIENTOLOGIE
   PSYCHOTHÉRAPIE, SANTÉ , SECTES, SÉNAT, GUY ROUQUET: «Gouverner le monde sous couvert de ‘thérapie’ et de psycho-spirituel»
   DÉRIVES SECTAIRES ET THÉRAPEUTIQUES : LES AGENCES REGIONALES DE SANTÉ SUR LA SELLETTE
   PAS UN SOU POUR LES SECTES !
   AYAHUASCA – UNE SECTE CHILIENNE HALLUCINOGENE SACRIFIE UN NOUVEAU-NÉ «POUR SAUVER LE MONDE».
  
Enrichi, affiné et actualisé de façon régulière, ce site indépendant a été mis en ligne le 10 février 2003.Conçu et réalisé par des professionnels avertis et des victimes – directes ou indirectes - de thérapeutes déviants, incompétents ou psychosectaires, il est au service de tous ceux qui cherchent à voir plus clair dans « la nébuleuse des psys ».


© 2002-2005 - Association Psychothérapie Vigilance - France